L’apprentissage d’une nouvelle langue commence in utero

« Papa », « Maman », ce sont les premiers mots que prononcent généralement nos enfants (Bon, sauf dans quelques cas comme ici ou il a dit « Annie » en premier… merci Michael, on est OK !). Mais saviez vous que l’apprentissage de la langue commence en réalité dès la vie in utero ? En fait, dès que bébé est capable d’écouter vers 30 semaines de grossesse.

in-uteroInutile de commencer des « my tailor is rich » et des « where is Bryan » dès que vous tenez le test de grossesse positif entre vos mains, bébé n’est pas encore équipé de ces petites oreilles fonctionnelles mais vers la 30ème semaine de  grossesse, les fœtus sont déjà attentifs aux voix de ses parents, en particulier de leur mère (oui, c’est pas juste, mais c’est comme ça messieurs). Leur système auditif devient fonctionnel : les sons qui entrent par les oreilles sont interprétés par le cerveau. Le fœtus commence à entendre les sons environnants, y compris ceux de sa mère lorsqu’elle parle durant les dix dernières semaines avant l’accouchement. Et le fœtus semble les utiliser pour se familiariser avec le monde extérieur.Les bébés sont ainsi capable, dès leur naissance de différencier leur langue maternelle d’une langue étrangère.

Une étude américano-suédoise parue dans Acta Paediatrica révèle que les fœtus se familiarisent avec leur langue maternelle alors même qu’ils baignent encore dans l’utérus de leur mère.

Il semblerait qu’il suffise de regarder la tétine de son bébé pour voir les différentes réactions de son bébé lorsqu’il écoute sa langue maternelle – il tète alors très calmement- et les langues étrangères – ou il tète alors beaucoup plus énergiquement. Des scientifiques des universités de Washington et de Tacoma ont mené une expérience similaire en parallèle avec un chercheur du Karolinska Institute de Stockholm. Dans chaque pays, 40 enfants étaient recrutés dans la pouponnière entre 7 et 75h juste après leur naissance.

L’équipe leur diffusait alors des voyelles quasi identiques en suédois et en anglais. Les deux langues présentent des divergences qui s’entendent à la diction pour les oreilles exercées. Les nourrissons avaient en bouche une tétine reliée à un ordinateur qui déterminait les mouvements et les durées de succion. C’est ainsi que les chercheurs ont pu constater une activité nettement plus intense lorsque le bébé entend une langue qu’il n’a pas encore entendu In utero.

Vous êtes enceinte de 30 semaine ou plus ? Vous avez envie que bébé ait une facilité pour les langues ? d’après ces études, c’est le moment de se mettre aux langues ! (A mon avis, c’est une bonne excuse pour s’installer confortablement devant sa série favorite en VO et laisser les sons et les oreilles de bébé faire leur boulot 😉 )

Rendez-vous sur Hellocoton !

Google+

6 responses to “L’apprentissage d’une nouvelle langue commence in utero

  1. Jeux avec Julia

    Il s’agit d’une stratégie éducative très pratique apparemment…
    En réalisant cette expérience avec une femme enceinte des jumeaux, je me demande bien si on pourrait prendre cette technique comme test pour savoir après qui des deux enfants possède des aptitudes réceptives plus développées que l’autre,

  2. mangas

    Vraiment étonnants les résultats de cette étude, je n’aurais jamais pensé que les bébés soient si réceptifs à ce qu’ils entendent dans le phoetus!

  3. Martina

    Ma femme est Argentine et moi français alors nos enfants on toujours grandit dans un univers avec deux langues et ce dès les premiers mois de grossesses et aujourd’hui ils n’ont que 3 et 5 ans et ils sont parfaitement bilingue et sans effort, l’apprentissage c’est comme tout plus on commence petit mieux c’est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *