Comment s'occuper d'un enfant qui souffre d'eczéma

Comment s'occuper d'un enfant qui souffre d'eczémaComment s'occuper d'un enfant qui souffre d'eczéma
Il y a 3 ans, après une sortie sur les « plages » de Paris au mois d’août, mon grand est revenu avec de petites piqûres de puces de sable. Sans qu’on le sache, cet événement allait déclencher chez lui un eczéma assez violent, nous obligeant à changer ses draps plusieurs fois par nuit et ses vêtements plusieurs fois par jour. Mon pauvre bébé pris de violentes démangeaisons se grattait jusqu’au sang.

Trouver le bon traitement

Bien entendu, nous avons dû voir le pédiatre mais cela n’a pas suffit. Nous avons consulté plusieurs dermatologues et tenté différents traitements mais les crises recommençaient dès que la prescription arrivait à son terme. Puis, ma belle mère a trouvé une spécialiste du problème dans un centre en plein Paris. J’en suis ressortie avec un traitement différent. la crème qu’on nous prescrivait était la bonne mais pas assez concentrée, il la fallait en pommade et personne ne l’avait précisé. Il a fallu appliquer un film protecteur par dessus et au bout d’une bonne semaine, toutes les plaques avaient enfin disparu et mon amour ne saignait plus dans ses draps.

Faire attention à l’environnement : le choix de la lessive

J’ai essayé différentes lessives pour sa peau fragile. J’ai voulu tenter la lessive faite maison à base de savon de Marseille mais cela n’allait pas, le savon lui assèche la peau et lui cause de nouvelles démangeaisons.

Notre choix s’est porté sur les lessives au parfum hypoallergénique, spéciales bébé mais certaines ne convenaient pas du tout et nous avons enfin testé la lessive que nous gardons fidèlement pour toute la famille, y compris pour notre petit dernier : Le Chat bébé.

Attention, cette lessive ne soigne pas les problèmes de peaux de mes enfants (car oui, le deuxième semble avoir aussi des soucis d’eczéma…) mais c’est la seule qui ne déclenche pas de crise chez eux quand je leur remets leurs vêtements après les avoir lavés. J’en déduis donc que leur peau fragile est respectée et je trouve que c’est vraiment un point important, pour leur confort et le nôtre.

Gérer le quotidien

Il arrive que des crises refassent leur apparition, mais nous avons découvert qu’il s’agit d’un terrain nerveux. le médecin nous expliquait que l’eczéma, l’asthme et la dépression étaient très souvent des expressions différentes d’une même manifestation. Le tempérament nerveux de mon fils n’y est pas pour rien. A l’approche de la rentrée ou sur des périodes de grand stress comme lorsqu’il appréhendait d’aller à la piscine avec l’école, les crises reviennent et nous devons reprendre le traitement. Ce qui est assez pesant.

Pendant nos vacances à la plage, nous avons découvert que notre bébé aussi montrait un début d’eczéma. Il dormait mal, mangeait mal… Bref, le changement le perturbait. Depuis quelques jours que nous sommes rentrés il fait de superbes siestes, mange comme un ogre et ne montre plus de signe d’eczéma. J’en déduis donc que chez lui aussi les « crises » seront liés à un stress…

Article réalisé en collaboration avec Henkel

0 0 votes
Noter cet article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires