La veilleuse super nomade : un petit bijou pour bébé

Fin de journée, la nuit tombe, bébé est dans son lit… Il fait sombre, il a peut-être un peu peur, il essaie peut-être aussi de vous retenir auprès de lui. Et si une petite veilleuse permettait de le rassurer ? On a testé la veilleuse super nomade de Pabobo avec James.

Veilleuse-super-nomadeQuand j’ai découvert la veilleuse super nomade de Pabobo, je dois dire que j’avais craqué sur un autre modèle : celle avec le pingouin, doudou du fiston oblige. Là j’ai trouvé le format mini super mignon ! Pas de fil ? Génial ! J’avais quelques doutes sur l’autonomie, je l’admets. Finalement, la veilleuse à réellement une très bonne autonomie, elle tient de nombreuses nuits sans avoir besoin de recharger. Je n’ai pas compté si on atteignait les 30 nuits comme promis mais on ne doit pas en être loin.

Ce que je préfère avec cette veilleuse super nomade, c’est qu’il n’y a pas besoin de l’allumer ou de l’éteindre. Elle se gère seule en fonction de la luminosité ambiante. Il fait jour, elle est éteinte. La nuit tombe, elle s’allume et reste un petit éclairage sympathique et rassurant aux côtés de bébé.

Du côté de James il a beaucoup aimé le visage et la forme de la veilleuse. En fait, la première nuit, il l’a prise comme doudou. Depuis il l’a pose à côté de lui. De notre côté, nous pouvons aller le voir avant d’aller nous coucher, ou vérifier que tout va bien si on entend un bruit étrange sans avoir à allumer la grande lumière ou aller chercher une lampe torche. On adore !

Pour être honnête, je crois que c’est un cadeau que je ferai volontiers pour une prochaine naissance. Mignon et utile. Bref, parfait pour des jeunes parents !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

3 responses to “La veilleuse super nomade : un petit bijou pour bébé

  1. guizmo

    Mes enfants ont chacun des veilleuses Pasbobo (ancien modèle) depuis plusieurs années et c’est idéal : on les charge que de temps en temps, ça s’allume tout seul, et on peut les emmener partout avec nous. Rassurant pour des enfants “de ville” qui ne connaissent pas le noir total à cause de l’éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *