Journée contre le harcèlement à l’Ecole et sur Internet

Depuis quelques jours, le harcèlement à l’école est l’un des sujets favoris des médias. C’est d’ailleurs le sujet de ce matin dans les Maternelles (je précise que j’ai commencé à écrire cet article il y a une semaine donc ne hurlez pas “ouh la copieuse” 😉 ). On parle principalement du harcèlement à l’école entre élèves et, il faut l’admettre, il est difficile d’évoluer dans un environnement qui est censé nous préparer à la vie en société lorsque l’on est terrorisé. C’est le sujet que j’aimerai évoquer aujourd’hui : le harcèlement entre élèves, des professeurs et dans la société en général.

Pour ma part, j’ai eu de la chance, je n’ai jamais été harcelée à l’école par mes camarades de classe. De ce que j’entends et vois, la situation empire. De plus en plus d’enfants sont harcelés. Au quotidien à l’école, mais aussi sur Internet.  D’ailleurs, saviez vous qu’aujourd’hui était la journée de “l’internet sans crainte” ? Non? Et bien je vous laisse avec ce petit film et on en reparle :

 

Yahoo! mobilise cette année ses communautés pour la journée internationale de « l’Internet sans crainte » destinée à promouvoir une utilisation plus sûre et responsable des médias en ligne. Cette journée, qui se déroulera aujourd’hui, est placée sous le thème « Connecting Generations* ».

Le site Yahoo! Safely met à la disposition des parents, éducateurs et adolescents des conseils pour faire les bons choix en ligne et diffuse le film “Ensemble, contre le cyberharcèlement”, réalisé par son partenaire Childnet International. Tous sont ainsi informés sur des sujets tels que la gestion de la réputation numérique, la prévention de la cyberintimidation et les risques liés à la navigation.

Par ailleurs, je ne sais pas si vous en aviez entendu parlé mais il existe une carte d’identité scolaire. Elle est distribué depuis 15 ans par la Fondation d’Entreprise Boulanger et aborde chaque année une thématique différente. Cette année, le thème est : “Halte à la violence, réagis”.

Quelques chiffres assez tristes:

2 millions de cartes d’identité scolaires seront gratuitement distribuées à tous les écoliers de CM1 et CM2 de France. Voici à quoi ressemble ces cartes illustrées par Max et Lili, héros de BD des éditions Calligram bien connus des enfants.

Je félicite d’initiative, même si je ne suis pas convaincue qu’une simple carte va vraiment faire avancer les choses. Pourtant, je tiens à soulever un point qui ne doit pas être politiquement correct : il arrive que les attaques viennent du professeur. Et là, je n’y ai pas coupé.  Papa Geek non plus… Lui, il a carrément eu des suicides dans son collège, c’est dire la gravité des faits !

J’étais une élève très sage, voir trop. Mes professeurs regrettaient que je ne sois pas plus vivante en classe. toujours bien propre sur moi, jamais un mot plus haut que l’autre. bref, “sage comme une image”, c’était moi.

Arrivée en classe de CP, découverte atroce : Mme M. Rien que de repenser à elle, j’en ai la chair de poule. Elle avait toujours un mot pour nous rabaisser, à tour de rôle, devant tous nos camarades. J’en suis arrivée à un point ou, debout sur l’estrade, elle m’a tellement fait peur que l’inévitable s’est produit: pipi devant tous les élèves.  Je peux vous dire qu’on entendait les mouches voler! pas un rire… Elle nous terrifiait tous, personne n’aurait osé se moquer. je me souviens même d’une vague de compassion. la “sorcière” (comme nous l’appelions), m’a envoyé à la cantine trouver une dame de service. Elle voulait que je remonte seule et que je nettoie devant tous les monde… heureusement, la personne que j’ai trouvé est montée avec moi et m’a épargné ceci… Moi, j’ai finis au coin, les mains sur la tête, le pantalon plein d’urine…

Et nous sommes nombreux à avoir eu une expérience traumatisante avec elle… Ma petite soeur (tata geek) vomissait systématiquement en arrivant à l’école, de la peur qu’elle avait.

Bien entendu, je n’avais pas osé en parler à mes parents. Elle nous menaçait de nous le faire payer ensuite…

Alors, le harcèlement entre élèves, oui. Mais à quand une campagne pour prévenir du harcèlement des professeurs?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+