Safari en Tanzanie… avec Planète Sauvage

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir Planète Sauvage lors d’un voyage de presse organisé tout récemment. Retour sur une parenthèse enchantée et nos regards émerveillés.

Planète Sauvage est un écrin de verdure où cohabite des animaux en semi-liberté. A quelques kilomètres de Nantes, cette grande réserve permet aux visiteurs de découvrir bien des espèces loin des clichés de zoo traditionnels et de leur barreaux qui emprisonnent leurs habitants.

Planète Sauvage : Safari au milieu des animaux

Dès notre arrivée, nous avons été frappées par la bouffée d’air et l’exotisme que dégage l’endroit. nous n’étions plus en France, non, ce n’était pas possible ! Après une petite collation pour prendre des forces, nous avons pu monter à bord de grands camions mi vitrés, mi grillagés. Au programme : 2h de promenade et de photos à la découverte des animaux de la piste du Safari de Planète Sauvage. Ici, pas question d’observer lions, tigres, guépards et loups depuis le confort de notre siège au loin derrière des grillages ! Ce ne sont pas les animaux que nous avons placés là où se trouve les hommes ! Ici, nous avons la sensation que le territoire est bien le leur et que nous sommes les intrus. Planète Sauvage leur appartient ! Les animaux sont tous proches de nous. Nous admirons le guépard allongé sur le bord de la route qui nous regarde passer sans sourciller, habitué aux spectacles des touristes et de leurs appareils photos. Les lions également ne sont pas surpris. Nous avons moins de chance avec les loups qui sont un peu loin pour que nous puissions bien les voir, preuve qu’ils ont de l’espace et que leur vie est respectée.

Safari-raid-4x4-Planete-Sauvage

Safari-Planete-Sauvage-photo-Emeline

Planete-Sauvage-Safari-Lion

Planete-Sauvage-Safari-Guepard

Planete-Sauvage_Safari-Girafe

Planete-Sauvage-Safari-Biche

Planete-Sauvage-Safari-Elephant   Planete-Sauvage-Safari-Rhinoceros

Découverte du bivouac en Tanzanie

Bivouac-tanzanie-planete-Sauvage-pano

Après ce joli voyage en territoire sauvage, nous avons eu la chance de passer la soirée et la nuit en Tanzanie… ou presque !

Planète Sauvage propose en effet de passer non pas une journée, mais un séjour avec une nuit en bivouac tanzanien ou bien en yourte mongole ! la Tanzanie ou la Mongolie, à vous de faire votre choix ! Le notre s’est porté sur la Tanzanie et nous n’avons pas été déçues !

Après un délicieux dîner au coin du feu : Chorba, Tajine de poisson, brochettes, pommes de terres et patates douces, dessert onctueux, nous avons pu écouter les loups hurler à la lune à la lueur des flammes. Magique !

Bivouac-Tanzanie-Planete-Sauvage-Feu-de-camp

Bivouac-tanzanie-Planete-Sauvage-Table

Planete-Sauvage-Bivouac-Tanzanie-Decoration

L’estomac plein et les papilles ravies, nous avons pu rejoindre nos lits. Si l’espace proposé par Planète Sauvage reste très “camping”, les lits sont sincèrement très confortables ! Un chauffage est prévu et la tente dispose de prises donc pas d’inquiétudes: on peut recharger son téléphone, la batterie de son appareil photo et tout autre appareil dont chacun aura besoin !

Planete-Sauvage-Bivouac-Tanzanie-Tente-Zebre-exterieur

Planete-Sauvage-Bivouac-Tanzanie-Tente-Zebre

J’avoue avoir mal dormi, mais ce n’était pas de la faute de Planète Sauvage. En bonne blonde que je suis, je me suis couchée sous la couette mais pas sous les draps… J’ai cru que le chauffage était branché alors que non et j’avais l’impression qu’une petite bête me rentrait dans l’oreille en permanence (mais ça, c’est parce qu’on m’a contaminée. Je n’ai jamais eu peur de ça !).

Après 2 heures à tourner dans le lit en grelottant, je décide d’aller aux WC. Bon, c’est entendu, ils sont hors de la tente. me voici donc en pyjama, en pleine nuit, dehors baskets aux pieds et parapluie à la maison dans l’espoir d’aller vider soulager un besoin naturel devenu pressant dans la plus grande discrétion. pas de chance pour moi, une énorme araignée a élu domicile dans les 1ères toilettes. Je ne suis pas arachnophobe mais quand une bête dépasse la taille de la paume de ma main: JE ME CASSE !

Planete-Sauvage-Douche-WC-Bivouac-TanzaniePlanete-Sauvage-Douche-WC-Bivouac-Tanzanie
Petit conseil… Préférez les wc qui se trouvent au niveau des douches ! C’est bien plus confortable et j’y ai vu moins de petites bêtes… 😉

 

Revenue à la tente, je vérifie le chauffage et je vois qu’il n’est tout simplement pas branché ! Une prise, vite ! 15 minutes plus tard, je dors enfin ! Le bruit de la pluie me tiendra compagnie lors de micro réveils et le chant des oiseaux accompagnera mon réveil matinal.

Comme je le disais, ma nuit a été mauvaise,mais ce n’est pas la tente qui est en cause, pas entièrement. J’admets avoir été gênée par les petites bêtes noires que l’on trouvait un peu partout et que j’ai dû retirer de mon lit à 3 reprises…

Rencontre avec les dauphins

Planete-Sauvage-Rencontre-Dauphin-1

On va être clairs, je ne suis pas pour les spectacles de dauphins. pour moi leur place est dans l’océan et non dans un bassin artificiel mais être domestiqué a également quelques avantages pour les animaux. Dans la nature, aucun vétérinaire ne viendra prendre soin d’eux aussi rapidement, ils ne seront pas surveillés. Maigre consolation peut-être, mais je me dis qu’une prison dorée reste dorée et vaut peut être mieux qu’une plaine au dessus de laquelle des vautours attendent votre charogne.

Nous avons assisté à la rencontre avec les dauphins. En très petit comité, on assiste à la session de jeux entre les soigneurs et les dauphins. Pourquoi je dis “jeux” et pas “entraînement” ou “répétition pour le spectacle” ? Parce qu’aucun dauphin n’est contraint. Ils viennent s’ils en ont envie. Nous avons ainsi appris que certains étaient parfois absents car occupés à câliner leur copines ou parce qu’ils préféraient jouer ailleurs ! La relation entre les dauphins et les soigneurs était vraiment agréable et nous avons pu poser toutes les questions qui nous venaient en tête directement aux intéressés (les soigneurs, pas les dauphins. Ils sont intelligents, mais la conversation risque d’être difficile).

Planete-Sauvage-Rencontre-Dauphins

Nous avons ainsi appris que le cerveau du dauphin ne dort jamais totalement, que seul 50% dorment, puis les 50% suivants prennent la relève quand les premiers se réveillent. Nous respirons sans y penser, pas eux. Sans ce système, ils pourraient l’oublier et mourir. Fait amusant : un dauphin qui regarde une personne qu’il connaît le regardera de l’œil droit. S’il ne le connaît pas, ce sera le gauche !

Chemin de brousse et temple des incas

Avant de terminer cette parenthèse enchantée et de retourner à nos vies, nous avons pu découvrir deux promenades au milieu des animaux.

Sur ces deux territoires, nous avons pu découvrir, malgré la pluie, bien des animaux et les approcher de très près. C’est bien simple, Emeline, qui m’accompagnait, et moi ne voulions plus partir !

Planete-Sauvage-Temple-Incas-1

Planete-Sauvage-Temple-Incas-2

Planete-Sauvage-Chemin-Incas-Singe

Planete-Sauvage-Temple-Incas-Perroquet

Planete-Sauvage-Brousse-Lemuriens

Planete-Sauvage-Chemin-Brousse-Rhino

Planete-Sauvage-Chemin-Brousse-Lemurien-1

Planete-Sauvage-Chemin-brousse-Lemuriens-3

Planete-Sauvage-Chemin-brousse-Suricate

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site : www.planetesauvage.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Safari en Tanzanie… avec Planète Sauvage”