L’enfant qui préférait les gourdes…

Il y a ceux qui se ruent sur tout ce qui porte une trace de sucre et il y a… mon fils.
La maternelle lui a laissé un surnom qui lui va comme un gant : Monsieur “non merci”. A chaque anniversaire, c’est la même histoire : “il n’a rien voulu manger, ni gâteaux, ni bonbons”. Oui oui, c’est normal…Les parents qui le connaissent bien maintenant prévoient pour lui des bretzels et du concombre ! Seule exception à la règle… Son sacro saint duo : compote de pommes (natures et sans sucre ajouté sinon, il n’en veut pas) et yaourt vanille !

Nous avons un budget “compotes/yaourt” qui dépasse notre budget loisirs à la maison. Bien entendu, il n’aime pas les prendre en pot et les manger à la cuillère, mais en gourdes individuelles. Cette habitude me déplait pour deux raisons. La première est, vous l’aurez compris, financière. A raison de 4 compotes/jour (petit déjeuner/déjeuner/goûter/diner), nous écoulons beaucoup trop vite les pack que les marques un peu trop enthousiastes appellent “économiques” (pour elles, c’est sans doute le cas puisqu’elles n’utilisent qu’un emballage pour une vingtaine de compotes au lieu des 4 habituelles, mais pour nous… A 16€ certains packs… bref, passons.). La seconde raison pour laquelle cette habitude m’exaspère est d’ordre écologique. Je suis entrée dans une phase de ma vie où je prends conscience de beaucoup de choses et des conséquences de nos actes individuels au quotidien. Voir la quantité d’emballages qui partent ainsi à la poubelle me rend folle. Il a donc fallu que je me penche sur le sujet et décide d’une alternative.

Squiz et babypote, le combat !

L’idée : acheter (et à terme faire) la compote en plus grande quantité, dans un grand pot, et la donner petit à petit dans des gourdes réutilisables. Le principe est simple: la gourde se remplit de ce que vous voulez et se lave pour être réutilisée ensuite. J’en ai fait tester 2 à J. L’une d’elle en ressort vainqueur.

Si j’adore les différents designs des gourdes Squiz, je ne suis pas fan du système de fermeture en zip par le dessous. Il suffit d’une mauvaise manipulation, d’un peu de compote qui se glisse dans la fermeture et hop, l’enfant se retrouve avec sa compote sur les genoux au lieu de la bouche. J’ai rencontré ce souci avec le fameux yaourt vanille de mon fils. Ma faute ou celle d’un défaut de fabrication, les équipes de Squiz ont su être à l’écoute et m’ont remplacé ma gourde sans délai.

squiz-gourde-reutilisable

Si je suis plus fan du système de remplissage de la babypote de la marque Béaba (par le goulot), je trouve au final leur design plus “bébé” et moins attrayant.

Mon fils se fiche royalement du design. L’important pour lui, c’est le contenu mais sa préférence a tout de même été vers les gourdes Squiz qui se rapprochent plus des gourdes du commerce dont il a l’habitude. Si la vue se tait, le toucher a parlé ! J’avais investi dans les deux. J’ai donc des babypotes qui vont attendre sagement que M. Sache les utiliser, en espérant qu’il les aimera et sinon, il réutilisera les Squiz de son frère qui sera passé d’ici là, on l’espère, à la cuillère…

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.