[Article Sponsorisé] Replonger dans les couches et les soucis de bébé

Sigle SNotre presque 6 ans nous semble encore bien petit et pourtant, à quelques semaines (jours ?) de la naissance de notre deuxième fils, nous nous rendons compte que nous allons devoir replonger dans un univers duquel nous étions déjà bien sortis. Les couches ? Voilà plus de 3 ans que nous en sommes sortis ! Les problèmes de maux de ventre ? Encore plus loin ! J’ai souhaité refaire la préparation à la naissance et j’ai bien vu que certains “détails” pourtant acquis il y a moins de 6 ans ont été mis au placard dans un fond de ma mémoire et apparemment placé dans un grenier derrière une pile de vieux trucs inutiles comme le théorème de Pythagore ou la lecture méthodique d’un vieux Balzac qui sert désormais de support pour toiles d’araignée (Bien fait, t’avais qu’à être moins gonflant à étudier !).

On s’apprête donc à revivre des moments difficile avec bébé,comme nous en avons vécu il y a quelques années. J’ose espérer que nous serons quand même plus zen, l’expérience aidant. Si je sais que de vieux mécanismes vont revenir rapidement (c’est comme le vélo, non ?), je sais aussi que cette fois encore nous allons nous poser mille et une question quand bébé va pleurer et surtout nous sentir impuissants devant certains inconforts liés à son début de vie… Un petit ventre de bébé, c’est délicat, fragile et source de beaucoup de douleurs très souvent chez les tous petits… et chez les parents ! Et oui, difficile de rester insensible devant son enfant quand il souffre…

Concernant l’inconfort digestif, je vous propose de découvrir la vidéo sur les techniques de massage pour bébé proposée par Nestlé Nidal Sérénité. Je vous laisse en compagnie de Cécile, Blogueuse, et Taly, osthéopathe, pour apprendre des techniques simples, à reproduire à la maison, pour soulager votre bébé.

Je consulte l’ostéopathe à titre personnel et j’y avais emmené James alors qu’il n’avait que quelques semaines également. J’avais constaté quelques améliorations sur certains aspects, mais pas sur d’autres points qui me semblaient important : je comptais sur son aide pour aider James à mieux dormir et surtout à vérifier qu’aucun souci n’était la cause des difficultés d’allaitement que je rencontrais… Il a fait ses nuits à plus de 4 ans et nous n’avons pas été bien loin dans l’allaitement puisqu’après un combat acharné,j’ai fini par ne plus avoir une goutte de lait en le voyant pleurer au sein et sourire devant un biberon. L’impact psychologique a été immédiat sur moi. En revanche, les bénéfices ont été rapides à voir sur les pleurs après les repas.

Sur cette petite vidéo, les gestes sont simples. Je la garde de côté avec les gestes à effectuer. On ne sait jamais… ça peut aider bébé… et ses parents !

Article Sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.