La connasse des Invalides

Publié le 30 juillet 2014 par Sandra

  • Les incivilités courantes dans les transports en commun
  • Rencontre d'une jeune fille agressive et violente dans le métro
  • Heureusement sauvée de justesse par un passager attentionné

Prendre les transports pour aller travailler, nous sommes nombreux à connaitre. Les incivilités qui vont avec, également.

En général, il s’agit de la personne qui reste assise sur le strapontin quand tout le monde se tasse dans le wagon, et ne daigne pas lever les yeux (ni les fesses), face à cette masse de voyageur qui LA dérangent… ou de celui qui ne laisse pas sa place assise à une personne âgée, une femme enceinte ou une jeune maman ayant son bébé dans les bras…

Je connais ces gens là, je les croise chaque jours.

Je croise également Michel, Philippe et Jean-Jacques, sans emploi, qui traversent les wagons en quête d’un euro, d’un ticket resto, d’un sourire, ou d’une proposition d’emploi, au milieu des gens qui gardent les yeux rivés sur leur téléphone (je connais ce malaise, il m’arrive de céder à cette situation du « je ne t’ai pas vu ». Honte à moi.)

Et on croise enfin des gens qui cherchent la bagarre… Ceux qui essaient de voler les téléphones et causent parfois quelques fractures à ceux qui osent résister, et on la croise, ELLE, cette connasse que j’ai croisé à Invalides, lundi.

La connasse des Invalides

ELLE ne doit pas avoir plus de 17 ans.

ELLE est avec deux copines.

ELLE me suit depuis quelques minutes, en essayant de me doubler. Manque de chance, elle n’y arrive pas.

Manque de chance … pour moi car la connasse est mauvaise et décide de se mettre juste à côté de moi sur l’escalator pour me fixer. Pas de chance, au combat de regards, je baisse rarement les yeux.

ELLE me regarde, en souriant. L’air dédaigneux.

Je lui demande s’il y a un problème…

ELLE me regarde, en souriant. L’air dédaigneux.

Je lui demande s’il y a un problème…

Elle rit avec ses amies et me répond avec un accent venu de je ne sais où « Oui, tu prends trop de place ».

Un coup dur, que je me prend en plein coeur. Mon mécanisme de défense s’active. « Les kilos s’en vont, la connerie reste ».

La connasse ne supporte pas que l’on ne s’écrase pas devant sa « supériorité »(laquelle ? je cherche encore…) et me pousse dans les escalators.

En une fraction de seconde je tombe en arrière. Je la vois partir en courant. 4 marches plus bas, un homme me rattrape in extremis. quelques secondes de plus et mon dos frappait les marches de l’escalator avec violence.

Je préfère ne pas imaginer ce qu’il se serait passé si cet homme n’avait pas été là, derrière moi, pour me retenir…

La connasse des Invalides #2

FAQ

Qu'est-ce que les Invalides à Paris ?

Les Invalides à Paris sont un complexe architectural qui abrite de nombreux musées et monuments historiques. Il a été fondé en 1670 par Louis XIV comme une résidence pour les soldats blessés et invalides de guerre.

L'une des principales attractions des Invalides est le tombeau de Napoléon Bonaparte, qui y repose depuis 1840. Aujourd'hui, c'est un lieu incontournable pour découvrir l'histoire militaire française et admirer l'architecture grandiose du site.

Qui a créé les Invalides ?

Les Invalides ont été créés par le roi Louis XIV au XVIIe siècle, avec l'aide de l'architecte Libéral Bruant. La construction a été entamée en 1670 et s'est achevée en 1706. Ces bâtiments étaient destinés à accueillir les soldats blessés ou âgés, ainsi que leurs familles.

Aujourd'hui, les Invalides abritent toujours un hôpital militaire et sont également connus pour abriter la tombe de Napoléon Bonaparte.

Quelle est l'histoire des Invalides à Paris ?

Les Invalides à Paris ont une histoire riche et mouvementée. Construits au 17ème siècle sous ordre du roi Louis XIV, ces bâtiments étaient à l'origine un lieu de retraite pour les soldats blessés de guerre. Au fil des siècles, ils ont également abrité un hôpital militaire puis un musée dédié aux armées françaises.

Aujourd'hui, les Invalides sont encore en activité en tant que centre de soin pour les anciens combattants et accueillent des expositions temporaires sur l'histoire militaire française.

Avatar
Journaliste sur Maman Geek 👩
votes
Noter cet article
S’abonner
Notification pour
guest

10 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aman DinOu
Aman DinOu

Oooh la frayeur que tu as du avoir !! On est rarement tranquille dans les transports en commun mais se faire pousser dans les escaliers O_O Par une gamine qui + est…
La connasse porte bien son nom 🙂

Djahann
Djahann

C’est effectivement une énorme conasse. Non mais les gens sont tellement cons qu’ils ne pensent pas une seconde aux conséquences que peuvent avoir de tels actes. Je suis vraiment choquées pour toi

tata geek
tata geek

Punaise…pour pas être vulgaire…ca me fait penser au connard du rer À avec tete quand nous allions chez Mickey.. c’est vraiment une connasse…17 ans…Je n’ose imaginer plus tard..espérons qu’elle grandisse . Et un grand merci à ce monsieur d’avoir été la !

mamandoudouce
mamandoudouce

oh non mais j’hallucine! C’est quoi cette gamine de 17 ans???
J’espère que tu vas mieux! Merci à ce monsieur qui t’as évitée l’accident!

Maman Geek
Maman Geek

Oui, un grand merci à lui ! J’étais tellement sous le choc que je ne sais même plus si je l’ai remercié en direct… Je crois que oui, mais j’ai un doute…

Maman Gaelle
Maman Gaelle

il y a la connasse certes, mais il y a ce gentil monsieur 🙂 et heureusement il y a encore pas mal de gens comme lui.

natieak
natieak

Bonjour
Malheureusement la violence dans les transports c’est presque monnaie courante 🙁 Heureusement qu’il était là ce gentil monsieur ^_^

connasse
connasse

Y a des connards et des connasses partout. Contente que tout se soit bien finie et bravo à cet homme qui t’a rattrapé à temps !

missrelie
missrelie

salut
j’hallucine quand meme! effectivement jhabite pas paris et connais peu le metro.. mais de la a pousser quelqu’un c’est mechant gratuit et violent!
heureusement qu’il y avait quelqu’un!
des bises