La violence des contes pour enfants: préserver ou non l’enfant

Ah, ces comptines qui ont bercée notre enfance… Pour ma part je me souviens de ce 33 tours  ou grésillaient quelques textes qui traversent les années de génération en génération…(Pour les “djeuns” qui passeraient il s’agit d’une plateforme ou nous autre, dinosaures parents nés au siècle dernier et ayant connu l’époque des Francs, écoutions nos chansons étant enfants.)

Bien sûr, en tant que maman je me faisais une joie de faire découvrir cela à mon enfant mais voilà… Les textes ne me semblaient plus si innocents d’un coup, comme si mes oreilles écoutaient mais que d’avoir eu un enfant m’avait enfin fait entendre ! (Vous me suivez ?)

Il y a quelques mois je changeais donc systématiquement les paroles de certaines comptines enfantines car je trouvais ça trop violent pour mon petit poupon. Mais il parait que le rôle de ces textes est justement de confronter l’enfant au bien, mal, violence etc… Je vous rassure, passé le 6eme mois il a  eu droit aux comptines et contes dans leur forme d’origine.

J’ai découvert ce matin ce sketch de Florence Foresti. Je vous laisse juger de sa version du cerf dans la forêt et du petit poucet, je suis bien d’accord avec elle LOL

Florence Foresti n’est pas la seule humoriste a s’être intéressée au sujet, voici une version inspiré de la souris verte par Gad Elmaleh

Quelques autres exemples de ce que nos enfants entendent :
– Le méchant Père Lustucru qui a vendu le chat de la Mère Michel
– La bergère qui tua son petit chaton à coups de bâton (sérieux ?)
– Les enfants morts sur le Pont de Nantes
– Malbrough qui s’en va en guerre ou les crocrocro…les crocodileuhhh
– Jeanette et son ami Pierre que l’on a “pendouillés”

Il parait que toutes ces histoires, que ce soient des contes ou des comptines sont violentes de manière volontaire parce que les mœurs étaient bien différentes lors de leur création. Les temps étaient durs, ils voyaient souvent mourir leurs frères et sœurs (la mortalité infantile étant importante). Ils n’avaient pas d’enfance à proprement parler puisqu’ils allaient très vite travailler et qu’il faut replacer tout cela dans le contexte pour comprendre… C’est ce que je viens de lire ! Oui, bien sur… Mais il me semble que ces textes sont a destinations d’enfants !! Non seulement on leur raconte des trucs atroces mais en bonus on doit leur expliquer le contexte? Pour ma part on va en revenir vite fait aux contes édulcorés (enfin plus ou moins!) de Disney !

Qui plus est, il ne s’agit pas toujours d’une histoire d’époque, on continue a créer des choses assez violente et que les enfants voient ! La preuve en est de cette publicité qui a été retirée sur demande du CSA, honnêtement je comprends bien pourquoi. Ok, ça fait rire les adultes mais mettez vous dans la peau d’un enfant qui voit ça entre deux dessins animés !

(J’avoue, je ris toujours autant à chaque visionnage, il a vraiment une tête d’abruti cet alligator)

Et vous alors ? Est-ce que ce petit point de détail de la violence dans les contes et comptines destinés aux enfants vous a traversé l’esprit ou non ? Pensez vous qu’il soit nécessaire de raconter des histoires aussi cruelle aux enfants ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+