La violence des contes pour enfants: préserver ou non l’enfant

Ah, ces comptines qui ont bercée notre enfance… Pour ma part je me souviens de ce 33 tours  ou grésillaient quelques textes qui traversent les années de génération en génération…(Pour les “djeuns” qui passeraient il s’agit d’une plateforme ou nous autre, dinosaures parents nés au siècle dernier et ayant connu l’époque des Francs, écoutions nos chansons étant enfants.)

Bien sûr, en tant que maman je me faisais une joie de faire découvrir cela à mon enfant mais voilà… Les textes ne me semblaient plus si innocents d’un coup, comme si mes oreilles écoutaient mais que d’avoir eu un enfant m’avait enfin fait entendre ! (Vous me suivez ?)

Il y a quelques mois je changeais donc systématiquement les paroles de certaines comptines enfantines car je trouvais ça trop violent pour mon petit poupon. Mais il parait que le rôle de ces textes est justement de confronter l’enfant au bien, mal, violence etc… Je vous rassure, passé le 6eme mois il a  eu droit aux comptines et contes dans leur forme d’origine.

J’ai découvert ce matin ce sketch de Florence Foresti. Je vous laisse juger de sa version du cerf dans la forêt et du petit poucet, je suis bien d’accord avec elle LOL

Florence Foresti n’est pas la seule humoriste a s’être intéressée au sujet, voici une version inspiré de la souris verte par Gad Elmaleh

Quelques autres exemples de ce que nos enfants entendent :
– Le méchant Père Lustucru qui a vendu le chat de la Mère Michel
– La bergère qui tua son petit chaton à coups de bâton (sérieux ?)
– Les enfants morts sur le Pont de Nantes
– Malbrough qui s’en va en guerre ou les crocrocro…les crocodileuhhh
– Jeanette et son ami Pierre que l’on a “pendouillés”

Il parait que toutes ces histoires, que ce soient des contes ou des comptines sont violentes de manière volontaire parce que les mœurs étaient bien différentes lors de leur création. Les temps étaient durs, ils voyaient souvent mourir leurs frères et sœurs (la mortalité infantile étant importante). Ils n’avaient pas d’enfance à proprement parler puisqu’ils allaient très vite travailler et qu’il faut replacer tout cela dans le contexte pour comprendre… C’est ce que je viens de lire ! Oui, bien sur… Mais il me semble que ces textes sont a destinations d’enfants !! Non seulement on leur raconte des trucs atroces mais en bonus on doit leur expliquer le contexte? Pour ma part on va en revenir vite fait aux contes édulcorés (enfin plus ou moins!) de Disney !

Qui plus est, il ne s’agit pas toujours d’une histoire d’époque, on continue a créer des choses assez violente et que les enfants voient ! La preuve en est de cette publicité qui a été retirée sur demande du CSA, honnêtement je comprends bien pourquoi. Ok, ça fait rire les adultes mais mettez vous dans la peau d’un enfant qui voit ça entre deux dessins animés !

(J’avoue, je ris toujours autant à chaque visionnage, il a vraiment une tête d’abruti cet alligator)

Et vous alors ? Est-ce que ce petit point de détail de la violence dans les contes et comptines destinés aux enfants vous a traversé l’esprit ou non ? Pensez vous qu’il soit nécessaire de raconter des histoires aussi cruelle aux enfants ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

14 commentaires sur “La violence des contes pour enfants: préserver ou non l’enfant

  1. oh purée la derniere video, je trouve ca choquant !
    bon bien sure elle était pas destiné aux enfants mais quand meme, je trouve ca trés malsain, et pas du tout drole…enfin j’ai peut etre ps l’humour pour

    pour ce qui est des contes, oui certains sont assez spéciaux mais bon comme t ule disais, ca ne nous choqué pas étant enfants donc ca ne choquera pas les générations futures non plus donc …

  2. Personnellement, je suis fan de Gali l’alligator, mais c’est mon coté humour trash-gore qui fait ça 😉
    Pour les contes pour enfants, je suis contre la censure, bien sur mon fils est encore trop jeune pour comprendre, et même par la suite, quand il comprendra les mots, il ne mesurera pas tout de suite le niveau de glauquiture de certains contes, mais justement, je pense que ça contribue à développer leur connaissance de la dureté de la vie et en même temps mesurer qu’ils sont tombés à une époque (et dans une famille) ou c’est plutôt plus cool.
    Bref, comprendre que c’est pas le monde des Bisounours.

  3. Pour les adultes Gali a un coté amusant oui, là c’est surtout le fait que des enfants puissent voir ça qui me gene un peu meme si ça me fait rire aussi ;). Les crocodies sont des prédateurs mais là c’est quand meme bien violent LOL

    Pour les comptes surement oui mais il y en a quand meme beaucoup qui ne correspondent plus aux moeurs de notre époque. Evidemment on ne peut pas les adapter car un classique reste un classique aussi terrible qu’il soit mais bon, il y a quand meme un petit je ne sais quoi qui me rebute dans cette affaire 😉

  4. En fait, tout dépend de l’âge et de la maturité de l’enfant. Les vraies textes des contes sont parfois terriblement violens, il m’est arrivé à plusieurs reprises d’édulcorer ou de transformer des histoires. Du genre Barbe bleue… D’ailleurs, les albums pour enfants le font eux aussi, il suppriment bien souvent des choses : dans le petit chaperon rouge, un coup la grand mère est morte, dans un autre elle est enfermée dans le placard, etc.

  5. Je trouve que la violence de ces contes peut avoir une certaine utilité, et n’est finalement rien comparée à la violence de certains dessins animés, ou bande-annonces : dimanche, j’ai emmené ma fille de 6 ans voir Raiponce. En bande-annonce : Harry Potter, elle a été terrorisée et s’est cachée sur mes genoux, ce que je comprends…

  6. En fait, la raison première pour laquelle ces contes sont violents, c’est surtout qu’avant le dix-neuvième siècle, ils étaient destinés aux adultes avant d’être destinés au enfants.
    De plus, il est vrai que quoi qu’en dise les media, le monde n’a jamais été aussi calme qu’il l’est aujourd’hui, et je ne sais pas si c’est très bon de vouloir préserver les enfants de tout indice d’une violence à laquelle ils seront confrontés un jour, mais dans la vraie vie.
    Enfin, si j’avais un jour des enfants, je pense que je leur lirais la vraie version, ne serait-ce que pour des raisons de cultures: je déteste que la jeunesse d’aujourd’hui réduise tout conte à sa version de Walt Disney.

  7. C’est une façon de voir les choses tout a fait louable. pour ma part je préfère y aller en douceur. On est confrontés a la “vraie vie” bien assez vite… Autant laisser une part de rêve dans l’enfance je trouve. mais il est vrai que trop édulcorer n’est pas non plus leur rendre service. il faudrait des contes par tranches d’âge en fait…

  8. hello, je découvre ton blog et ton sujet m’interpelle ! déjà la vidéo est…trop gore !! c’est horrible (voyez l’oeil d’enfant là !!lol)
    pour florence foresti, je viens de l’avoir à noel, j’étais morte de rire !!
    mais oui c’est vrai que je me pose la question aussi pour ma fille de toute ces duretés !!! déjà dans raiponce, il a fallu lui expliquer que sa maman, c’était pas sa maman mais qu’elle l’avait enlevé au roi et à la reine…c’est rien, mais elle avait du mal à comprendre !!
    mais en repensant quand j’étais enfant, ça ne me faisait pas le mm effet, et mes chansons préférées c’était janette et le pont du nord ! donc dans le genre tristoune, c’est pas mal ! ce nest qu’aujourd’hui que je comprends tout se qui se cache derrière ! alors je me dis que ça ne m’a pas fait de mal…
    mais bon, ma sauterelle a 3 ans et demi, et elle vient tout juste de me poser la question(j’ai fait un post dessus d’ailleur) : “c’était qui ton papa ????”, voilà bien des choses difficiles à expliquer !!
    alors necessaire ou non ? je ne sais pas, pour le moment, elle ne prend les chansons que pour des chansons, et ça me va ! mais la dernière vidéo, je ne lui montrerais pas hein !!! ;))

  9. oui tu as raison ! petite j’étais comme toi je n’ai jamais vraiment pris conscience de ces horreurs ! c’est avec des oreilles adultes que je me dis “mais c’est quoi ces horreurs?” lol

  10. Je me souviens très bien des contes que j’écoutais sur disque vinyl d’ailleurs, et même si ils étaient violents, je n’étais pas dupe pour savoir que le monde était violent rien qu’à cause des infos que mes parents ne rataient jamais.
    Et puis mes cauchemards étaient au moins aussi violents .
    Par contre j’avais vu un extrait de freddy (ils annonçaient à la télé que le soir il y’aurait Freddy est montrait un passage où une tête sortait du ventre d’un gars) et bien j’ai crié et n’osais plus aller au toilette.
    Entre imaginer et voir il y’a un monde quand même.

  11. OUi, c’est sur ! Pour ma part j’avoue de pas etre fans des clown depuis que j’ai vu “IL est revenu” LOL Et tu parles des wc, j’ai eu le même souci après avoir vu les Critters enfant! 😉

  12. Franchement? Je pense qu’il faut arrêter de couver nos enfants. La vie est dure, et quelques paroles dans une chanson n’est en rien traumatisant. Les rendre fort dès le départ est un bien, pas un mal (imaginez qu’un malheur arrive et qu’il a sans-cesse été protéger pour un oui ou pour un non). Les anciennes générations n’étaient pas plus psychopathe pour autant….

    Moi par exemple, j’ai dormis en écoutant ces musiques dans mon enfance, et je n’en suis pas plus disjonctée…

    Un couteau, viiiite, un couteauuuuuu!!

    PS: la pub de 13eme rue n’etait certainement pas placé entre des dessins animé, ni à des horaires de môme… Faut pas tout mélanger.

  13. le couteau, en céramique, en acier ? 😉

    Pour la pub je ne sais pas, une amie m’a dit l’avoir vu a 15h30 ! LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *