Première apparition de Chimène Badi dans Cats !

Je suis fan de comédie musicale (monsieur confirmera). Autant vous dire que j’ai sauté de joie en recevant l’invitation pour assister à l’une des représentations de Cat’s données en ce moment au Théatre Mogador, à Paris. La comédie musicale culte jouée depuis le 1er octobre 2015 et prolongée jusqu’au 3 juillet 2016 a été nominée aux Molières 2016 dans la catégorie meilleur spectacle musical.

Malheureusement pour moi, depuis la naissance de M., j’enchaine les migraines et il a fallu que j’en ai une le soir où ‘étais invitée ! Impossible d’assister à une comédie musicale quand même une mouche qui vole trop près de toi te donne des envies de pleurer. j’ai donc céder mon siège et je cède la plume à celle qui a joué les blogueuse de choc pour moi hier soir, lors de la première représentation de Chimène Badi dans Cat’s. Emeline, à toi le clavier !


cats-1


Hier j’ai vu Cat’s à Mogador. C’était la première sur 35 représentations pour Chimène Badi dans le rôle de Grizabella, la vieille chatte grise, jadis « star des chats » et qui est devenue une paria.

Tout d’abord mettons les choses en perspective, je suis une spectatrice néophyte, plus habituée aux pièces de théâtre qu’aux comédies musicales, et en dehors de Starmania que je connais par cœur, j’ai de grosses lacunes en la matière.

Cat’s, c’est un monument. Hier soir j’ai eu à la fois l’impression de visiter la tour Eiffel et d’avoir emprunté la Delorean direction la fin des 70’s. Aux premières notes de « Memory », qui en français donne « Ma Vie », je m’attendais à voir arriver Barbara Streisand (même si elle n’a jamais joué dans la comédie musicale, c’est bien sa voix qui a marqué cette chanson).

Les décors (une décharge) et les costumes de chats sont splendides et ressemblent vraiment à ce que j’avais imaginé être Cat’s, l’ambiance est au rendez-vous. Les artistes, nombreux sur scène, sont tous phénoménaux. Effectivement la comédie musicale est une discipline exigeante, il faut savoir à la fois chanter, danser et jouer la comédie mais là, le niveau, surtout en danse (y compris du ballet classique !) et en acrobatie est vraiment excellent, les mimiques et les attitudes corporelles félines sont bien là, et les voix aussi. Ils sont bons et se donnent à 200%, l’énergie est palpable et communicative. La prestation vocale de Chimène Badi a soulevé des tonnerres d’applaudissements amplement mérités à la fin de la chanson phare (« Ma Vie », donc) même si au niveau jeu elle était en dessous de la prestation générale. J’ai aussi apprécié que les musiciens et le chef d’orchestre soient en coulisses et jouent en live même si on ne les voit pas (on voit juste le chef d’orchestre gesticuler sur de petits écrans placés dans notre dos dans la salle).

Ensuite il y l’histoire en elle-même, écrite sur un post-it, selon l’expression de ma collègue qui m’accompagnait. Les Jellicles, des chats légèrement extra-terrestres sur les bords (du moins c’est ce que la petite soucoupe volante du début laisse sous-entendre) se réunissent une fois par an dans un grand bal pour que le plus ancien d’entre eux, le vieux Deutéronome, désigne le chat qui va rejoindre la Jellicle-sphère au petit matin et renaitre de ses cendres, voilà voilà (c’est là qu’on se dit que c’était chouette les années 70…). Et donc, pendant plus de deux heures de spectacle nous assistons à la revue des différents prétendants au titre, chacun se présentant sur sa chanson, les uns à la suite des autres. Et là j’avoue, c’est long ! Surtout que parfois il était difficile d’entendre tout le texte et forcément de comprendre l’histoire. Il y a des passages vraiment sympas, qui nous portent par leur énergie, par exemple les claquettes au début, ou la vie du vieux chat qui jouait dans des comédies musicales dans sa jeunesse et qui nous en rejoue un extrait. Mais il y en a d’autres dont je me serais passée car ils n’apportent rien à l’histoire et ils ne se démarquent pas plus que ça du reste musicalement parlant. D’ailleurs j’ai été étonnée que si peu de titres me soient familiers (je vous l’ai dit je ne suis pas une spécialiste) pas vraiment de tubes en dehors de Memory et juste quelques notes vaguement familières sur une autre chanson.

J’ai jeté un rapide coup d’œil dans la salle et globalement il y avait beaucoup de têtes grisonnantes, mais il y avait quelques enfants dans la salle. J’aurais bien aimé avoir leur avis car aussi bien du côté de l’histoire que des costumes, on est tout à fait dans un univers qui leur est adapté, mais si j’ai trouvé ça un peu long, j’ai peur qu’ils aient eu aussi un peu de mal à suivre.

Bref, j’ai passé une très bonne soirée malgré tout, c’est un spectacle de grande qualité et ça fait partie des choses que je suis contente d’avoir vues, au moins une fois dans « Ma Vie ».

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.