Élever un petit homme en devenir

Mon petit garçon… quelques mots pour m’adresser publiquement à toi. Quelques mots pour te dire à quel point je te vois grandir, parfois même dans des domaines où tu n’étais, pour moi, encore qu’un bébé.

Tu as toujours été fort. Tu n’as jamais voulu nous montrer de faiblesses. Lorsque tu as mal quelque part, difficile de le savoir. Tes “ça va, t’inquiète pas” ne nous aident pas, papa et moi. Parfois je me dis que, du haut de tes trois ans, tu te sens l’obligation de ne pas nous inquiéter alors que c’est notre boulot de te protéger, de veiller à ton bien-être, à ce que tu ne manque de rien. J’espère que c’est bien ton caractère qui te pousse à agir ainsi et non nous. Quel échec pour des parents! Un petit garçon qui se sent obligé de rassurer ses parents inquiets, stressés par le quotidien et les obligations de la vie d’adultes? Je prie pour que tu ne traverses pas ça à ton âge.

Dans ta relation aux autres aussi, tu ne veux pas nous laisser entrevoir de “faiblesses”…

Oh, tu sais, il fait sombre dans un cinéma mais nous vous avons vu, avec cette nouvelle copine, vous faire un câlin devant Planes. Je vois encore bien dans le noir, moi. Et Maman Anonyme, la maman de ta copine, aussi (tu sais, “la copine du travail à maman”, comme tu dis). Dans le noir, tu ne disais rien. Tu regardais rapidement vers moi. Sans doute pour t’assurer que je ne te prendrais pas par surprise dans un instant de tendresse, toi qui n’aime généralement ni les câlins, ni les bisous.

Quelques instants de complicité devant la webcam

Quelques instants de complicité devant la webcam

La lumière revenue, la pauvre petite fille a voulu te faire un câlin alors que je te regardais… Tu t’es rebellé avec un “hey! j’aime pas les câlins!!!”, la laissant perdue. Tu sais, mon ange, il va falloir t’y faire et apprendre que les filles, comme toi, ont un cœur. J’espère que papa et moi t’éduquons assez bien pour que tu ne fasses jamais souffrir une fille (ou une femme!) par excès de fierté devant tes copains. Si ce sont véritablement des amis, garde en tête qu’ils sauront se réjouir de te voir heureux, même si c’est une femme qui est à l’origine de ce beau sourire qui illuminera ton visage.

En attendant ce jour, je profite de chaque instant que m’accorde la vie pour te voir grandir et devenir ce petit homme dont je suis si fière. Et quoi que tu fasses, mon cœur, sache que ta maman aimera toujours tes câlins, même à l’abri des regards. Sache-le, l’amour, la tendresse, ne sont pas des signes de faiblesse, mais de force.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

5 responses to “Élever un petit homme en devenir

  1. Maman Geek Post author

    Merci. J’aimerai pouvoir enregistrer ce que j’ai vu hier et lui repasser après mais bon, j’attends encore d’avoir un DD intégré au cerveau avec une possibilité d’utiliser mes yeux comme projecteur
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *