Construire ses souvenirs d’enfance en cuisine

Sigle S“C’était le bon temps” diront certains. Quand nous étions petits, nous n’avions ni Internet, ni les jeux vidéos et assez peu de télé puisque nous n’avions pas toutes les chaînes que nos enfants ont actuellement à leur disposition. (Merci chère Dorothée, sans toi, nous aurions moins eu de programmes pour enfants !) Nous avions d’autres occupations…

Quand je pense à mon enfance, c’est aux Noëls en famille et à ma grand-mère que je pense en premier. Non pas que nous ne faisions rien avec mes parents, mais c’était surtout des sorties découvertes de lieux qui ne m’ont pas particulièrement marquée. Avec ma grand-mère, c’était autre chose… J’ai des souvenirs de promenade au bord des lacs en bas de chez nous pendant lesquelles nous allions donner le pain rassi qu’elle gardait dans un sac pour le donner avec nous aux canards, mais aussi des moments passés en cuisine. Elle préparait la pâte et nous nous atablions avec des emporte pièces en forme de lune, d’étoiles,…, pour préparer les formes des petits gâteaux que nous allions faire cuire ensemble.

Je revois encore la table enfarinée, je sens l’odeur de la pâte fraîchement faite, je la sens encore coller sous mes doigts de petite fille, j’entends encore les rires de ma grand-mère quand je m’énervais parce que je n’avais pas assez de patience et que je détestais ne pas réussir quelque chose… (ça n’a pas changé).

Je n’ai pas de souvenirs frustrants quant à la préparation des gâteaux. Cela ne m’a pas marquée mais je vois quand j’essaie de proposer à mon fils de partager de tels moments que ni lui, ni moi, ne sommes comme ma grand-mère et moi. Il se désintéresse vite, et ça m’agace…

Je vous propose de découvrir cette vidéo réalisée par Ikea sur ce sujet justement… Un point de vue amusant puisque cette fois, la parole est donnée aux enfants !

Si je ne me retrouve pas en tant qu’enfant dans cette vidéo (c’est peut-être que devenu adulte je ne me souviens plus de ce que je pensais enfant?), même si ma grand-mère craignait toujours qu’on se coupe, qu’on se brûle etc, ce n’est pas ce que j’ai retenu. En revanche, il est vrai qu’avec mon fils, je vire un peu psychorigide… On commence, on termine ! La recette existe, on la suit (alors que je suis du genre à cuisiner à main levée sans suivre les recettes… Un comble!)

D’après le rapport de IKEA sur la Vie à la maison, presque la moitié des parents ont le sentiment de ne pas avoir assez de temps pour jouer avec leurs enfants. Naturellement, la plupart d’entre eux s’en sentent coupables. En même temps, la plupart des enfants manquent de connaissances basiques sur la nourriture et d’aptitudes en cuisine, tout simplement parce que les parents ont peur du désordre et du stress que peuvent créer les enfants si on les laisse entrer en cuisine.

Quand je lis ça, je me dis qu’en effet, je devrais plus impliquer mon fils dans la préparation des repas, même si je le fais en partie… Lui apprendre des bases (“Mon chéri, on met l’eau AVANT les pâtes” Et on verra l’histoire du One pot pasta plus tard).
En plus, j’ai l’impression que ce sont surtout les garçons qu’on fait le moins participer en cuisine… Résultat, on obtient un mari qui nous regarde l’air penaud devant une patate au four pas épluchée et une sole avec des filets non levés dans son assiette. Ou encore qui nous sort des phrases comme “Ah? Faut éplucher les champignons ?” ( oui chéri, et il faut les laver aussi… Bon, je sais que certains ne les épluchent pas, mais je préfère pour éviter les résidus de terre, moi…).

Certains hommes cuisinent et plutôt bien ( sans être des pros) mais pour beaucoup, il reste pas mal de choses à apprendre. Je constate que beaucoup de femmes ne savent pas cuisiner non plus (sur des générations plus jeunes. La faute aux parents alors ?). Sans devenir un cordon bleu, je crois qu’il est important d’apprendre et de partager ces moments avec ses parents, ou grands parents…
Ma mère est une très bonne cuisinière, ma grand-mère l’était aussi. Moi, je me débrouille mieux sur certains plats et personne ne se plaint ici (sauf en pâtisserie ou là, ce n’est pas mon point fort ^^). J’aime passer du temps en cuisine… C’est apaisant. c’est un peu ma Madeleine de Proust.

Pendant des années, ma grand-mère a noté méticuleusement chaque recette dans des cahiers raturés de toutes part car elle cherchait sans cesse à améliorer ses plats pour nous laisser cet “héritage”. Je n’ai pas grand chose de valeur chez moi, mais ces cahiers et les photos de famille sont mes biens les plus précieux…

Merci Mamie de m’avoir transmis cet amour de la cuisine ! J’ose espérer que je parviendrai aussi à le transmettre à mes enfants !

 Et chez vous, ça se passe comment en cuisine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Construire ses souvenirs d’enfance en cuisine”