Safer Internet Day : Facebook et nos enfants

Aujourd’hui, C’est le “Safer Internet Day”, une journée pensée pour (re)penser à Internet et à l’usage que l’on en fait.  Quand on pense Internet, beaucoup de mots nous viennent, mais il faut avouer que Facebook occupe une part importante de notre activité online pour beaucoup d’entre nous. Selon certains, le réseau social serait amené à disparaitre d’ici 2017. Je n’y crois pas, beaucoup de personnes se retrouvent sur ce réseau et y échangent beaucoup. Des humeurs, des photos, des vidéos, des créations… La jeune génération est plus partagée semble-t-il. D’un côté certains attendent d’avoir les 13 bougies requises pour ouvrir leur compte, de l’autre des ados plus âgés qui estiment que “Facebook, c’est le réseau social des vieux” (merci, ptite c****, la vielle de 31 balais te crotte !).

©escapedtowisconsin

©escapedtowisconsin

Alors oui, beaucoup ont créé leurs comptes et sont parvenus à l’âge adulte avant que papa/maman/tata/tonton/la tortue (raye la mention inutile) ne décident de rejoindre le réseau et ne te demande en ami sur FASSEBOUC. Ouf, l’honneur est sauf, et tu maitrise assez la chose pour savoir comment ne pas laisser l’accès de toutes tes publications à tout le monde donc tout va bien.

Pour nos enfants, c’est une autre paire de manche ! Iront-il s’inscrire sur Facebook ? Un nouveau réseau prendra-t-il la même ampleur ? L’avenir nous le dira ! En attendant, je t’avoue que j’ai un peu peur. L’idée de savoir ce que fait James me rassurerait mais ce sera sans doute une “façade publique” et non une réalité s’il sait que je peux voir ce qu’il publie. En fait, le plus dur n’est pas de ne pas avoir son enfant en “Facebook friend”, mais bel et bien de se mettre en tête que sa vie privée commence là où toi tu estime que sa liberté commence, et donc là où tu comprends qu’il va falloir accepter qu’il aura une part de vie qui lui sera propre et de laquelle tu seras exclue…

C’est dur, mais c’est la vie. Nous ne pouvons pas les faire voler sur notre dos toute notre vie, le mieux que nous puissions faire est de leur donner de bonnes ailes bien solides et, pour leur sécurité, cela passe aussi par un apprentissage des bons usages d’Internet et des réseaux donc, même si tu es rivé(e) à Facebook, il va falloir te tenir aux courants des nouveautés coute que coute. Si si, c’est pour le bien de tes enfants. Sur ce, j’te laisse, j’ai Snapchat à découvrir (oui bon, ok, j’suis ptet une vieille conne au fond…)

 
«Facebook, c’est le réseau social des vieux» par liberation

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *