Petites lectures de l’été

L'”été”, cet étranger que l’on espère voir arriver sans désespérer, prêts à dégainer le tube de crème solaire et le maillot, mais qui se cache…

Si la baignade n’est pas pour tout de suite pour tout le monde, il y a quelques activités qui peuvent l’être comme la lecture ! Après une semaine coupée du net, je l’avoue, un break ça fait du bien. Se déconnecter fait du bien alors même si nous ne sommes pas le 1er janvier, c’est une nouvelle résolution revenir à certains basiques, dont la lecture.

Pour cet été, j’ai une petite sélection de bouquins à découvrir et/ou à finir. Je vous les présente aujourd’hui et je vous donne rendez-vous à la rentrée pour vous donner mon avis sur ces quelques pages que j’espère avoir le temps de dévorer entre mes soirs et mes week ends.

livres

1/ Photographier les enfants de Stéphanie Leporq (aux Éditions Eyrolles). 131 pages, 14 euros.

J’ai reçu mon tout premier appareil photo à 9 ans. Mes parents me l’avaient promis en récompense une fois que je connaitrais par cœur mes tables de multiplications sur le bout des doigts de 0 à 10. Je ne me souviens plus de combien font 8×6 sans avoir recours à une calculatrice ou à mes doigts mais je me souviens de la fierté que j’ai ressenti quand j’ai “gagné” mon appareil. Quelle joie ! Voilà, pour moi, la photo, c’est la joie. La joie de se surpasser, d’apprendre, de mettre en pratique. La joie d’immortaliser des instants à chérir dans des temps parfois plus tristes. La joie de sortir faire une photo avec un ami qui partage les mêmes passions que soit (coucou Chris ;)).

Mais voilà, il y a toujours du travail. Il y a toujours à apprendre ! En matière de photo d’enfant, il faut prendre en compte tellement plus de paramètres qu’avec les adultes… Voilà pourquoi Photographier les enfants est l’une de mes lectures de l’été. James se tient plus sage quand je veux faire une belle image de son plus beau sourire mais quand je fais face à un bébé plus petit, les choses se corsent alors que je raffole des photos de bébés !

2 / J’arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint) de Christine Lewicki et Florence Leroy (Aux Editions Eyrolles). 232 pages, 11,90 euros

Parce que s’énerver à tout bout de champ, disjoncter à la moindre contrariété n’est pas la solution appropriée pour une ambiance saine, ce bouquin devrait mettre le doigt sur un point essentiel pour trouver la solution à ce stress, cet source d’énervement permanente qu’on appelle le quotidien en répondant à la question “Pourquoi est-ce que je râle ?”

Après tout, chaque problème a une solution, c’est comme ça. Parfois, elle ne nous plait pas, mais elle existe. “Râler est une habitude, quelque chose que nous faisons par automatisme à la moindre frustration[…]derrière nos râleries se cache un besoin plus profond qui demande à être entendu : “Je suis fatigué(e), je me sens débordé(e), je me sens désemparé(e), je manque de reconnaissance“. La reconnaissance… C’est sûr, quand les personnes pour qui vous vous pliez en quatre vous montrent qu’ils sont reconnaissants, même si la fatigue est là, on se sent de suite beaucoup mieux, non ?

J’espère que ce bouquin va me donner quelques pistes pour changer un peu ce quotidien stressant pour pas grand chose si on y regarde de plus près et rendre toute la maisonnée plus sereine. Il est certain que les bénéfices se sentiront dans tous les domaines, y compris professionnels.

J’arrête de râler sur mes enfants (et mon… par Groupe_Eyrolles

 

3 / Le Yoga Mental de André Van Lysebeth (aux Editions Almora). 384 pages, 17,50 euros.

C’est dans mon mental que je suis heureux ou malheureux“. Voilà de quoi poursuivre mes lecture sur une note de zen. André Van Lysebeth est connu des amateurs de Yoga dont il est l’un des initiateurs en Occident. Le Yoga Mental est son 7ème livre. André Van Lysebeth en a publié 6 de son vivant avant de quitter cette terre en 2004.

Dans Le Yoga Mental, il présente les “images mentales”comme une clef à la méditation, un moyen de faire face au stress de ce monde. Selon ce livre, il serait possible d’initier le cerveau et le mental à découvrir cette source de Vie inépuisable que représente la force du mental par les techniques ancestrales des yogis. André van Lysebeth explique ici comment atteindre cela par des fondements scientifiques.

Je suis fasciné par ce type de pratique. Je fais partie de ces gens qui préfèrent tenter les méthodes alternatives et les médecines douces avant de passer par la pharmacopée classique pour soigner quelques maux. Je suis convaincue que beaucoup de maladies sont causées parce que nous n’avons pas toujours la force mentale adéquate à l’instant T. Il suffit de voir comment, lorsque la vie nous inflige des coups durs, nous devenons plus forts, plus endurants… Alors que face aux tracas du quotidien, notre moral s’épuise.

4 / Le Maxi Best Of Grossesse et Naissance de Marion McGuinness (aux Editions Jacob-Duvernet). 189 pages, 19,90 euros

C’était LE bouquin qui n’était pas prévu au programme. Une copine de lycée que je n’avais pas vu depuis ma grossesse mais qui suit le blog avec attention a remarqué un jour que McMaman me faisait souvent rire. Elle a donc eu la très bonne idée de m’offrir son livre en cadeau. Un geste que je ne peux qu’apprécier ! J’ai commencé la lecture mais je n’ai pas encore terminé. Je savoure… Je n’ai pas envie que ça se termine ! 😉

Attention, on passe à la partie adulte… 😉

5 / Les Voluptés d’Emma de Natasha Walker (aux Editions France Loisirs). 227 pages, 18 euros

Abandonnée à la caresse du soleil un après-midi d’été, Emma reçoit la visite de Jason, le fils de ses voisins. Hier encore adolescent, il est aujourd’hui devenu un homme… Et du haut de ses dix-huit ans, il ne laisse pas indifférente la jeune trentenaire, à la fois séduite et attendrie. À l’insu de son mari, Emma va initier Jason aux plaisirs érotiques…

Quoi ? La trilogie de 50 nuances de Grey a beau avoir été écrite avec les pieds, elle m’a laissée sur ma faim. Du coup, je me suis découvert une petite passion pour la littérature érotique. j’aurai du me douter que ce genre littéraire ne me laisserait pas indifférente, déjà au lycée les écrits d’Anaïs Nin étaient une source de discussion intarissable avec les copains… (petit coucou à mes anciens camarade de Lycée)

6 /  L’étreinte de la nuit de Saddie Matthews (aux Editions Milady). 446 pages, 15, 90 euros

C’est l’autre bouquin imprévu au programme. Grâce à Milie et à son blog C’est quoi ce bruit, j’ai gagné ce roman piquant !

Diplômée en histoire de l’art, Elizabeth Villiers jongle entre son boulot de serveuse et les gardes d’enfants. Quand elle se rend compte que son compagnon la trompe, Beth est anéantie. Sa tante Celia, qui vit dans les beaux quartiers de Londres, lui propose alors de venir s’occuper de son chat pendant cinq semaines. La jeune femme tombe aussitôt sous le charme de son voisin d’en face, Dominic. Cet homme charismatique va l’entraîner là où l’amour et le sexe ne connaissent pas de bornes.

Je l’attaque sous peu mais si vous voulez un premier avis, je vous invite à lire la critique de Milie : L’étreinte de la nuit, le roman érotique.

7 / 50 nuances de Grey… Version AUDIO !! Audiolib, lu par  Séverine Cayron. 16h30 d’écoute

Et oui, parce que c’est bien pratique et que se faire raconter une histoire n’est pas réservé qu’aux moins de 10 ans, mettre quelques fichiers audio sur son lecteur, placer les écouteurs et partir en balade, c’est top !
J’adore écouter ça quand je dois me déplacer, que je prends les transports. c’est quand même plus discret que le gros pavé! Succès littéraire ou non, la couverture donne vite une image “grosse cochonne”…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

One Response to “Petites lectures de l’été

  1. Pingback: Croisière à bord du liberty of the seas avec Royal carabbean | Maman-Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *