Le permis de conduire…

 

Le permis de conduire, sésame pour une liberté de jeune adulte, reste parfois un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre. Des tarifs excessifs, des horaires d’auto-école pas toujours compatibles avec notre emploi du temps. Bref, quand on est inscrit et que l’on ne parvient pas à l’obtenir, voilà qui vire parfois au cauchemar. C’est pourquoi, par la suite, j’ai suivi les conseils d’amis qui nous ont dit “profitez de forfaits bon plan” !

Je vous donne mon exemple (à ne pas suivre) : Je m’inscris en 2006 à l’auto-école et quelques mois plus tard je passe mon code, que je réussis du premier coup. Pressée de commencer la conduite, je me rends compte rapidement que j’aime ça mais que je ne me sens pas vraiment très à l’aise dans certaines situations. Je décide donc de prendre quelques heures de plus que ce que me conseillait mon moniteur lors de l’évaluation et je passe mon examen de conduite pour la première fois en mai 2008. Tout se déroule à merveille jusqu’à ce que, à moins de 50 mètres du parking où nous attendent les candidats suivants, mon examinateur décide de me faire faire un demi-tour sur un rond-point. Rond-point traitre car de ceux très plats au sol, pavés. La route pour effectuer le demi-tour étant TRÈS étroite, je fais bien attention à rester le plus à droite pour ne pas mordre sur le rond-point et risquer l’élimination. Pas de chance pour moi, ma roue a touché le trottoir de l’autre côté et l’examinateur s’est écrié un ” TROTTOIR!! C’est bon mademoiselle, on peut retourner au parking”. Même mon moniteur a été choqué mais n’a rien pu faire. J’ai donc loupé mon permis une première fois, à cause d’un piège (je mets n’importe qui au défi de passer par ce rond-point sans frôler le rond-point OU le trottoir.

Bien énervée, je décide néanmoins de ne pas me laisser abattre et je reprends mes cours de conduite. Un an plus tard, et enceinte, me revoilà au volant pour un deuxième passage. Pas de chance : 1er jour de la nouvelle examinatrice + canicule+ voiture avec la clim (situation jamais rencontrée!)+ bébé qui bouge+++. Résultat? J’ai illustré TOUT ce qu’il faut faire pour louper un examen comme celui-ci. Les feux rouges? Oups, pas vu! Priorité à droite? C’est quoi ça ? Un stop? Ah? Ma monitrice en est arrivée à s’excuser de ma conduite en jurant que JAMAIS je n’avais conduit comme ça. Évidemment, deuxième échec !

Me voilà donc 6 ans plus tard, toujours sans permis, avec un code expiré. Je dois donc tout reprendre à zéro. Vu les sommes investies, j’ai du mal à reprendre le chemin de l’auto-école.

Et pourtant! Combien de fois cela serait pratique? Nous n’avons pas de voiture, nous empruntons celle de ma belle-mère quand nous le pouvons et quand elle n’en a pas besoin. Sans cette voiture, adieu à bien des sorties et autres services ! Certes, nous sommes en région parisienne et heureusement que nous sommes bien desservies par les transports en commun mais il existe tellement de parcs qui sont un peu excentrés auxquels nous n’aurions pas accès… Je me suis donc décidée à reprendre l’étude de mon code. J’ai donc profité d’une offre et je me suis inscrite sur un site qui propose des cours de code en ligne, des examens blancs et qui permet d’avoir un contact avec un moniteur: le site Permisecole.com. Une fois que j’aurai remis les pieds à l’étrier, nous verrons si je le passe en candidate libre ou si je passe par une auto-école. Je ne sais pas trop comment m’y prendre après, nous verrons si je peux profiter de mon expérience pour valider rapidement mon code et enfin avoir ce fichu papier rose !

Et vous alors, vous en êtes ou? Vous avez votre permis? Vous pourriez vous en passer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+