Forcée de rencontrer bébé avant un avortement !

L’avortement est un sujet délicat et douloureux. Certains sont contre, d’autres pour. Je ne suis pas “pour” au sens propre mais je comprends qu’il existe des situations ou elle reste la meilleure solution.

 

Une loi promulguée en 2011 aux Etats-Unis s’applique depuis le mois de janvier au Texas et elle me révolte. Chaque femme ayant décidé d’avorter doit dorénavant passer une échographie, Description de la morphologie de l’enfant et écoute des battements cardiaques au programme! “Tu veux avorter? Ok, regarde d’abord qui tu vas TUER”. De quel droit imposer cette torture à des femmes ?

Bien sûr, s’il s’agit d’un avortement “parce que ça coute moins cher qu’un contraceptif” (c’est triste mais je l’ai déjà entendu), là je suis pour cette échographie. Avec de la chance ça leur mettra un peu de plomb dans la cervelle et elle mettrons au monde ces enfants qui n’ont rien demandé. Même si, dans le fond, je me demande si c’est leur rendre service vu les mamans qu’ils auront…

Mais, pour la plupart des femmes, décider un avortement est un choix difficile, douloureux. Une étape traumatisante en soi et en général mûrement réfléchie. Je trouve sadique et inhumain de leur faire voir et entendre la vie à laquelle elles vont devoir renoncer. Je n’ai jamais eu à faire face personnellement à cette situation mais un “accident” de contraception peut arriver et la vie peut faire que l’enfant n’arrive pas au bon moment. Non pas pour ses parents mais pour lui. L’avortement, oui, s’il n’est pas “égoiste” et qu’il est réfléchi pour le bien être de cet être dont l’avenir est en points de suspension.

J’ignore si cet examen sera généralisé à toutes les femmes ou si un entretien psychologique est prévu auparavant. Certaines femmes sont poussées à faire ce choix par leur compagnon ou par leur famille pour différentes raisons. Dans ce dernier cas, il me semble que l’échographie pourrait aider les femmes indécise à trouver la force de prendre une décision, LEUR décision. Pour celles dont c’est le choix, pour des raisons familiale, financières… Je ne juge pas. A mon avis elles souffrent assez en pensant à ne pas mettre au monde un enfant qui souffrira toute sa vie. D’ailleurs, qu’en est-il des femmes qui vont avoir un enfant trisomique ou tout autre handicap lourd ? On leur fait aussi passer cet examen?

Chaque enfant a le droit de venir au monde, chaque enfant a sa place sur cette terre MAIS, si les parents estiment que cet enfant va souffrir (d’une situation ou d’un handicap lourd), alors, le choix de l’avortement se justifie à mes yeux et cet examen imposé par une loi n’est à mon sens que sadisme et cruauté.

Et vous, que pensez vous de cette loi ? Va-t-elle réduire le nombre d’avortements? Sûrement… mais à quel prix? Quelle sera la prise en charge psychologique de ces femmes par la suite? Oblige-t-on les futurs pères également à assister à cette échographie ?

Vous l’aurez compris, cette loi me révolte!

Vous pouvez retrouver mon article, ainsi que les réactions de lectrices sur le site SoBysyGirls.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+