[ciné] Tron: L’Héritage

Un film attendu par beaucoup, y compris par ceux qui n’ont jamais vu le premier opus (moi par exemple…hum…). J’ai eu le plaisir d’y apercevoir pour la première fois d’autres blogueurs et blogueuses! J’ai enfin pu mettre un visage sur certains pseudos 🙂

Venons en au film. Tron: l’Héritage sortira (en 3D) dans les salles le 9 février prochain. Il s’agit du second opus de la série, le premier étant sortit en 1982. Petite révolution sur le plan visuel déjà puisque le film fût tourné en 35mm noir et blanc et colorisé en post production. Le rendu étant meilleur que si le film avait été tourné avec une caméra couleur de l’époque
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais envie de voir ce que pouvais donner cet univers et d’entendre la bande son. J’avoue, oui, je suis découverte, j’aime bien Daft Punk !

L’histoire est somme toute assez banale : Sam Flynn, fils de Kevin Flynn, cherche à retrouver son père mystérieusement disparu alors qu’il était enfant. A 27 ans, cet expert en technologie va, par hasard, se retrouver piégé dans ce programme sur lequel travaillait son père. Un programme qui le retient prisonnier depuis des années: un monde rempli de programmes et de jeux mortels (L’univers des jeux du cirque. Encore un peu et je n’aurai pas été surprise de voir arriver des lions !).

L’univers est visuellement assez impressionnant, le danger y règle et l’avance technologique très fortement présente.

Mes attentes concernant ce film n’étaient pas très élevées mais je voulais voir ce que Disney pouvait faire sur un film de ce genre. L’histoire est prévisible, trop, ce qui entraine parfois quelques longueurs ou l’on s’endormirait presque si la musique n’était pas là pour nous réveiller !  Les images, du fait de l’univers choisi pour “la grille”, sont trop sombres, les yeux se fatiguent vite (quel bonheur de voir une pièce blanche dans cet univers déprimant!) et on se lasse. Les décors se ressemblent trop. Aucun effort pour varier, j’ai eu le sentiment de voir le même “tableau” pendant les 3/4 du film.

Heureusement, les effets spéciaux sont assez impressionnants pour contre balancer ce petit désagrément.

On y découvre un Jeff Bridges (aux airs d’Obi-Wan Kenobi) rajeunit grâce à la numérisation faciale. Si vous faites un rapprochement avec Star wars et croyez voir une version de Dark Vador à un moment donné, ne vous inquiétez pas, nous avons été nombreux dans ce cas lors de la projection. Il semble évident que le réalisateur est influencé par l’univers de la Guerre des étoiles.

Un mot sur la 3D… INUTILE ! Pas besoin de développer, honnêtement les lunettes ne serviront qu’à ne pas voir trouble, mais pour les effets d’immersion dans l’action on repassera!

Kevin Flynn était à la recherche du monde parfait, il créait ce monde où se passe l’action. Le monde parfait passerait-il par des individus formatés et identiques ? Simple piste de réflexion mais j’ose penser que le personnage de kevin Flynn médite souvent pour nous  inviter à ce possible questionnement à une époque ou notre monde semble s’effondrer dans tous les aspects possibles : économiques, écologiques…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

One Response to “[ciné] Tron: L’Héritage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *