Parole de prof : le lien école-maison

Et si on donnait la parole à une prof ? Pas n’importe laquelle : tata geek !

Le sujet du jour ? Le lien école/maison !

La 2eme journée…

19h00… vous voilà de retour à la maison après votre longue journée de labeur. Vous avez récupérer vos enfants à la garderie ou vous avez la chance d’avoir quelqu’un qui s’occupe d’eux après l’école. En théorie les devoirs sont faits mais, on aime bien regarder une dernière fois.

Et là sur l’agenda de votre enfant, se trouve une liste relativement longue de choses à faire…dont certaines qui n’ont pas eu le temps d’être terminées à l’étude ou avec quelqu’un.

Enfants qui travaillent école

A ce propos, j’aimerai clarifier un petit points concernant l’étude : votre enfant est réparti dans une classe avec d’autres camarades de différents niveaux. Pour ne pas surcharger les études, il peut y avoir généralement trois niveaux dans une même étude.

De ce que j’ai pu voir et faire, la personne en charge de l’étude va prioriser certains niveaux : les CP seront les 1ers à passer car l’apprentissage de la lecture est un très long processus et demande beaucoup de temps à passer personnellement avec chaque élève. Comptez environs 7 min par élève… si dans l’étude il y a 6 CP ce qui n’est pas beaucoup nous sommes d’accord, la personne passera 42 min sur les 60 à s’occuper des CP. Ensuite arrivent les CE1 qui ne sont pas encore autonomes dans la lecture.

Il reste donc environs 15min à la personne chargée de l’étude pour faire passer les CE1 et éventuellement un autre niveau dont elle aura la charge.

Durée des devoirs

Ainsi,  bien que les enfants fassent leurs devoirs ( car même s’ils sont en autonomie le temps que les petites classes passent ils sont surveiller) il arrive qu’ils ne passent pas individuellement avec la personne, faute de temps encore une fois.

Revenons-en au retour à la maison. Vous regardez la liste des devoirs que vous pouvez trouver longue. Sachez que la majorité des enseignants donnent les devoirs à l’avance et si votre petit loulou s’y prend juste la veille c’est à ses risques et périls.

Des devoirs ? Mais je croyais qu’ils ne devaient plus en avoir ?

La plupart du temps vous aurez des leçons à apprendre. S’il est dit dans les textes de lois que les devoirs écrits (je parle de l’élémentaire) sont interdits, les leçons à apprendre ne le sont pas et restent très importantes! Il peut arriver d’avoir un petit exercice mais ce sera plus un exercice d’application afin de s’assurer que la leçon a été comprise.

Cette leçon a été vue en classe, des exercices ont été fait, la notion a été travaillée donc pas de soucis mais il est important de revoir une petite fois la leçon à la maison pour l’avoir bien en tête et laisser le cerveau travailler une dernière fois la nuit.

Instruction à domicile

N’essayez pas de prendre de l’avance ou de vous substituer à l’enseignant, j’ai pu être témoin, l’an dernier, d’une chose assez étrange : la maman d’un petit garçon, scolarisé en classe de Moyenne Section et qui avait des difficultés à l’école disait que son garçon travaillait bien avec elle, qu’elle lui faisait faire toutes sortes d’exercices et qu’il y arrivait. En lui demandant un exemple, elle a évoqué le graphisme et comment elle montrait simplement à son enfant à faire le nombre 1 dont il reproduisait le geste à l’identique. Mais ce jour là, cette maman a appris que la graphie du nombre 1 ne se faisait pas comme elle le faisait et donc l’enseignait à son enfant ! Elle partait par la partie basse du 1, remontait vers le haut et terminait en descendant sur la gauche.

Ce jour là, elle a donc appris que pour tracer un 1, on débute par la petite partie du 1 on monte un peu vers la droite puis on trace un trait vertical vers le bas…

A l’école maternelle, l’enseignement du graphisme est un processus très long qui demande beaucoup de concentration de la part des élèves et de la coopération de la part des parents.

Apprendre à écrire

Lien du site : http://dessinemoiunehistoire.net/ecriture-chiffres-maternelle/

Que ce soit la graphie des nombres ou le début des lettres, si les enseignants font apprendre à vos enfants dans un sens, c’est pour une raison bien précise!

Quand mon rôle de tata et de prof se croisent…

Hier après midi, alors que je gardais mes neveux, nous faisions un petit livre de Pierre et le Loup avec le plus petit…en voulant dessiner Pierre, il a donc réinvesti l’apprentissage du bonhomme enseigné à l’école et a commencé en faisant un rond…et là…. Le rond a été fait à l’envers. Il n’a pas commencé à midi et n’a pas tourné vers la gauche.

Pourquoi est-ce si important me direz-vous? Simplement parce que faire les ronds dans le bon sens donc débuter à midi et tourner vers la gauche, permettra plus tard d’avoir une écriture plus fluide… faites l’expérience :

– Tracer un rond en faisant votre cercle par la droite et transformer votre rond en à …. soit vous allez repasser par dessus un trait déjà fait et votre a sera vilain, soit vous vous retrouvez avec un a à l’envers avec la petite canne du côté gauche au lieu du côté droit!

– Tracer un rond en faisant votre cercle par la droite et transformer votre rond en o .. et la catastrophe… la boucle de votre o sera soit du mauvais côté soit une véritable horreur!

 

C’est un petit exemple mais je pense qu’il est important de comprendre pourquoi les enseignants agissent de telles ou telles façons. Tout est réfléchi à l’avance. Si jamais vous souhaitez un jour approfondir un peu une notion avec votre enfant, n’hésitez pas à aller voir l’enseignant afin de savoir comment il fait pour ne pas aller dans un sens totalement opposé qui mettrait votre enfant dans l’incompréhension.

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.