M. 3 ans, charmeur et provocateur

Alors là, il va falloir qu’on m’explique. Comment un petit garçon de 3 ans peut être en même temps un ange et un démon ? L’un de vous a-t-il la réponse ?

De petit ange à diablotin

Jusque là, mon fils était plutôt du genre adorable. Toujours prêt à aider, partant pour tout, avide de découvrir de nouvelles aventures, aliments, lieux… Un amour de bébé, très câlin.

Depuis quelques mois (et maintenant que j’y pense, cela correspond à peu de chose près à sa rentrée en maternelle…), il est aussi devenu un petit diablotin. Il nous répond mal, nous nargue en agissant avec un grand sourire lorsque nous lui demandons quelque chose et qu’il fait le contraire, en nous regardant droit dans les yeux.

Toujours avide de découvrir de nouveaux horizons, il a décidé que l’escalade de la bibliothèque était le bon échauffement avant de tenter le saut direct sur la table basse…

Bien évidemment, mon monstre de câlin profite du coeur sensible de son frère pour lui faire croire qu’il veut un bisou et… va lui donner un coup de poing ou lui tirer les cheveux… et se mettre à pleurer pour me faire croire que c’est son frère qui lui a fait mal.

Pas de chance bonhomme ! J’ai connu sa tata et c’est moi qui était la victime ! Tu n’auras pas ta maman comme tata a pu avoir la sienne.

Janus ?

C’est comme ça que nous aurions du l’appeler ! Comme le Dieu romain bifronts il a 2 visages. Sous l’auréole se cachent des cornes. Et croyez moi, elles piquent !

Nous revenons de vacances… avec un cadeau bonus pour mon grand: la marque des canines de son frère plantées dans le postérieur !

Quand ton fils a envie de se faire des gants bleus…

2 parents, 2 éducations ?

C’est là que le bat blesse. Je refuse la violence, sous quelque forme que ce soit. Le hic ? Mon 9 ans lui semble plus “écouter” ce qu’on lui demande quand il craint son père… Il n’est pas particulièrement violent avec lui mais si je laisse faire monsieur mon grand se prendrait bien quelques claques facilement. Evidemment, cela crée des tensions entre papa et maman…

Avec 3 ans, ni les demandes calmes, ni les “menaces” ou “punitions” n’agissent. Tout cela lui passe au dessus. Limite il nous provoque “Oui, je vais au coin, je m’en fiche”…

Une tentative positive : vers la solution ?

Chaque enfant est différent. j’ai tenté l’éducation positive avec mon grand, cela ne donne pas grand chose mais avec mon 3 ans j’entrevois une lueur d’espoir depuis quelques jours…

Monsieur était en pleine crise de nerf. Sans moi même m’agacer de son comportement j’ai simplement essayé de transformer en mot ce qu’il semblait ressentir. Étrangement, il s’est apaisé, m’a dit “oui”. J’ai alors pu lui proposer une activité qu’il aime et l’investir dans une action à faire avec moi : aider à préparer le repas.

Bonus : mon grand voyant son frère se calmer et aider s’est levé et a voulu également aider. Le calme après la tempête…

Alors peut-être une piste ? Finalement, je vais peut-être pouvoir aplatir les cornes sous l’auréole… 🙂

Et chez vous, comment gérez-vous les crises de vos enfants ?

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.