Relooking chez Blédina

C’est bien l’une des premières marques auxquelles on pense quand il s’agit d’alimentation infantile : Blédina. J’étais habituée aux petits pots aux étiquettes surchargées qui ne montraient pas beaucoup du produit intérieur et qui me laissait une sensation de petits pots assez peu naturel au final. Blédina avait déjà revu ses pots avec de nouvelles étiquettes et j’avoue que, même si je suis partisane de faire moi-même les purées de bébé, j’achète les petits pots, en m’assurant toujours de la composition et, de ce que je constate, le tri se fait vite. Pour tout vous dire, c’est soit des marques bio, soit Blédina.

Dans les nouveautés, Blédina propose désormais des gourdes colorés, pratiques à emporter, sucrés ou salés. Le packaging est différent de celui des petits pots en verre, sans doute pour des raisons de conservation, j’imagine. C’est assez dommage car j’aurais bien aimé la même transparence que pour les pots sur les gourdes. Blédina a opté pour des gourdes joliment décorées de  “mascottes” pour accompagner les enfants durant le repas.

Blédina gourdes

On m’a lancé le défi de vous raconter une histoire ayant comme personnage l’une de ses mascottes. j’ai choisi la coccinelle pour uen raison toute bête : ce petit insecte a été présent chaque jour important de ma vie. Une coccinelle s’est posée sur ma robe le jour de mon mariage juste avant que je n’entre dans l’élise au bras de mon papa, à chaque fois que je suis tombée enceinte, je m’en suis doutée car les coccinelles venaient beaucoup sur moi durant mes grossesses… c’était systématique !

Voici donc l’histoire de la jolie petite Synel la coccinelle !

Synel la coccinelle Bledina

Un jour qu’elle se promenait sur une feuille du plus haut arbre du jardin, Synel rencontra son amie Prallion le papillon :
” J’ai rencontré ta cousine Lenic ce matin. Elle était toute fière des 6 jolis points noirs qu’elle porte sur ses belles ailes oranges.” lui avoua Prallion.
Entendant que sa cousine avait déjà 6 points quand elle n’en avait encore que 5, Synel décida de partir à la recherche du point qu’il lui manquait pour rivaliser avec Lenic.
“Ah oui ? Et bien moi aussi je vais avoir 6 points. Je pars à la recherche du dernier tout de suite !” déclara Synel avec beaucoup de conviction.

Bien sûr, Synel ne savait pas réellement comment trouver son 6ème point. Les 5 autres étaient apparus sans qu’elle ne s’en préoccupe. Elle partit donc pour une aventure donc elle ne connaissait que le début et pour laquelle elle espérait une belle fin.

Les ailes déployées, elle s’élança dans les airs et se retrouva au dessus d’un village. Plein de points se tassaient devant un bâtiment. Elle vola de plus en plus bas et atterri sur une robe blanche.
“Ce ne sont pas des points ! Ce sont des gens qui vont à un mariage et je viens de me poser sur la mariée !” dit Synel, déçue, qui décida qu’elle devait voler plus bas.

Non loin de là dans un parc se promenait une femme au ventre rond. Sa belle robe rouge à pois noirs attira notre amie Synel la coccinelle qui y vu l’opportunité de récupérer son 6ème point.
” Si je lui en prend un, elle ne m’en voudra pas. Il y en a tellement sur elle !” s’enthousiasma Synel.

Satisfaite de son idée, elle alla se poser sur le ventre rebondi de la future maman. Un coup l’en éjecta.
“Qu’est-ce que c’était? Un tremblement de terre ?” s’étonna Synel qui entendit vrombir le moteur d’une voiture.
“Où suis-je? Pourquoi n’y a-t-il plus d’arbres autour de moi ? Qui est ce monsieur à l’air si inquiet ?”
Synel, toujours sur le ventre de la future maman avait pris place à bord d’une voiture qui se dirigeait vers l’hôpital.
Avant qu’elle n’ait eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, la future maman avait retiré sa belle robe rouge. Synel, curieuse, resta dans un coin de la pièce pour observer.

Au bout de 2 heures à peine, elle entendit un cri et vit poindre un petit être humain, encore dévêtu. Un détail attira l’attention de Synel. le petit d’Homme portait sur son dos un grain de beauté.
“Voilà mon dernier point !”
Comme elle ne pourrait jamais le porter sur ses ailes, elle décida que ce serait elle qui resterait auprès de lui et, durant toute sa vie, Synel auprès de son nouvel ami, et de son 6ème point.

Moralité, l’important n’est pas de posséder quelque chose que l’on envie mais de le partager.
Mes enfants vont pouvoir partager les gourdes Blédina comme Synel son point avec son nouvel ami.

J’espère que ma petite histoire vous aura plu. N’hésitez pas à faire de même avec vos enfants à l’heure du goûter ! C’est amusant ! 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.