philatélie

Devenir collectionneur dès le plus jeune âge

Se lancer dans une collection est parfois le fruit du hasard ou une transmission. A la maison, notre grand ayant toujours été fan de trésors et de tout ce qui brille a facilement emboité le pas à son père sur sa collection de pièces. Dès que nous visitons un lieu qui propose d’acheter une pièce souvenir, père et fils, les yeux brillants, se dirigent vers la machine pour récolter leur précieux. Et si on lui présentait aussi la philatélie ?

Dans mon cas, ce sont les tasses Disney et les agendas que je collectionne. Les premières sont le fruit du hasard puisque je m’en suis achetée une un jour, que l’on m’en a offert une ensuite puis j’ai continué. Dans le cas des agendas, c’est plus mon obsession pour tout planifier et mon horreur de l’incertitude qui ont joué.
J’aime beaucoup l’idée de collectionner. J’ignore pourquoi… Je ne me suis jamais intéressée à la philatélie, jusqu’à ce que je reçoive un coffret destiné à faire découvrir cette dernière à mon grand. Bon, évidemment, ça ne brille pas, alors j’ai eu peu de poids face au trésor de son papa, mais je dois avouer que je me prends au jeu !

Une mallette pour faire découvrir la philatélie

L’association Adphile (Association pour le développement de la philatélie) propose en effet une mallette d’activités ludiques et pédagogiques visant à promouvoir l’activité auprès des enfants de 7 à 11 ans.  Créée pour les écoles élémentaires, la mallette proposée aux communes regroupe ainsi 14 activités “clé en main”, 24 séances pédagogiques et 1 guide pour l’animateur qui pourra ainsi réaliser 24 séances de 45 minutes avec un groupe de 16 enfants.

DSC07182

Les objectifs sont simples :
– faire découvrir le timbre autrement
– faire jouer avec le timbre
– éveiller la curiosité des enfants sur la transdisciplinarité des timbres
– apprendre et découvrir de manière ludique coopérative et collective
– susciter l’envie de collectionner

Le petit kit d’initiation qui nous a été envoyé par Adphile pour découvrir l’activité ne contenait pas l’ensemble de la mallette, je ne peux donc pas vous donner mon ressenti sur cette dernière qui coûte 68e et est destinée aux écoles, centres de loisirs, ou tout autre lieu d’animation, mais les éléments reçues m’ont vraiment plu.

DSC07183 DSC07184

A noter néanmoins que l’une des activités était proposée : le jeu Domin’oh. le but est assez simple : jouer aux dominos avec les timbres et associer des personnages et des œuvres ou des lieux dans un jeu de domino en papier.

Le livre “Le monde des timbres pour les philatélistes en herbe regorge d’informations, répond à des questions telles que “Qui dessine les timbres ?” “Qu’est-ce qu’un timbre rare ?” ou “Qui décide des nouvelles collections et guide même l’enfant qui souhaite démarrer sa collection.

Quelques infos issues de ce livre :
– Le premier timbre date de 1840. c’est la toute jeune reine Victoria qui sera la première à être apposée sur les enveloppes.
– La machine Daguin permettait d’oblitérer 3 000 lettres à l’heure dès 1884 !
– 6 millions de français sont ou ont été collectionneurs de timbres
– La cote des timbres neufs sans oblitération est souvent plus élevée que celles des timbres marqués par le sceau d’un voyage.

Parlant de voyage, je ne sais pas si mes enfants emboîteront un jour le pas, mais je crois bien que je démarre une nouvelle collection…

Produit offert

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

1 commentaire sur “Devenir collectionneur dès le plus jeune âge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *