Sauvegarder nos souvenirs : Le serveur virtuel

Article réalisé en collaboration avec Cloudwatt

Qu’est-ce qu’un serveur virtuel

Nous nous posons tous, à un moment ou un autre de notre vie, la question de la sauvegarde de nos photos. Et de façon générale, cette question concerne tous nos fichiers. Le choix entre les différentes solutions est un vrai casse-tête : disque dur externe, un serveur physique, un serveur virtuel. Comment faire le bon choix ?

Avant toute chose, il faut savoir qu’un serveur physique est un ordinateur sur lequel sont installés plusieurs rôles qui vont rendre service à l’utilisateur et qui est doté (ce n’est un secret pour personne) d’un clavier et d’un écran. La carte réseau sert à communiquer avec d’autres postes ou ordinateurs.

Le choix d’un serveur virtuel

Lorsqu’on parle d’un serveur virtuel, cela veut dire qu’il n’est pas physique mais que vous pouvez vous en servir comme d’un serveur physique. Il y ressemble beaucoup dans le sens où c’est un serveur physique sur lequel est installé un logiciel. Ce logiciel fait croire aux serveurs qu’ils fonctionnent sur des machines physiques. L’un des avantages de la virtualisation est que les temps d’attente, suite à une demande, sont mutualisés. L’utilisateur bénéficie d’un temps de réponse aussi rapide que s’il travaillait sur sa propre machine.

On peut tout virtualiser : les bureaux, les postes de travail, les espaces de stockage, etc. Si vous cherchez à sauvegarder vos documents personnels ou professionnels, les serveurs virtualisés sont une solution. Pensez notamment aux photos de famille, des enfants qui grandissent et des ordinateurs qui vieillissent et qui deviennent, par conséquent, obsolètes.

On parle d’ailleurs du cloud français ou nuage informatique. Sachez que tout ce que vous conserverez dans le cloud sera sécurisé. Il n’y a pas plus de risque à faire des sauvegardes physiques que virtuelles.

Cloud

La solution professionnelle

Le cloud computing dans le monde professionnel est plébiscité par de grandes entreprises. La salle serveur en entreprise passe de plus en plus d’une dizaine voire même une centaine de machines physiques à des serveurs virtuels. Un gain de temps, d’espace et d’économie d’énergie. Le cloud computing est, par ailleurs, souple et évolutif puisqu’il est adaptable aux besoins de l’entreprise.

En d’autres termes, au lieu d’acquérir du matériel pour disposer d’une puissance de calcul, avec le cloud computing, il s’agit d’utiliser cette puissance mis à disposition par un fournisseur cloud via un réseau internet.

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Sauvegarder nos souvenirs : Le serveur virtuel”