Revoir son éducation, repenser ses choix

“Avant j’avais des principes.  Maintenant, j’ai des enfants !’ J’ai toujours trouvé cette phrase intelligente, sauf que depuis peu, c’est le contraire qui est devenu vrai pour moi !

Il n’a que 5 ans VS Il a quand même 5 ans !

J’ai la chance de travailler à la maison depuis quelques semaines. Je peux donc profiter de plus de temps avec James pour jouer et faire des activités. J’ai beau me dire qu’il n’a que 5 ans, j’ai compris qu’il fallait aussi penser “Il a déjà 5 ans!”.

Un jour qu’il jouait avec son circuit de train, je l’ai vu bloquer sur le sens dans lequel placer le rail. Il avait tout tenté sauf le bon sens et s’énervait… Alors que penser. “Il n’a que 5 ans ?” Non. Il m’a prouvé bien des fois être plus intelligent que ça mais depuis quelques temps,  il semble régresser et cela ne me posait pas de soucis jusqu’à ce qu’on lui propose d’intégrer le groupe de soutien à l’école.

Je n’ai jamais vu la télé comme une menace à proprement parler. Utilisée intelligemment, c’est même un très bon outil pour découvrir le monde et apprendre beaucoup de chose, mais j’ai dû me rendre à l’évidence, je n’avais pas vu que James la regardait trop.

Il ne passe pas la journée devant, mais à son âge, c’était déjà trop. J’ai donc coupé son temps d’écran. Sauf cas exceptionnel, il a droit à 1h/1h30 d’écran maximum par jour depuis quelques jours et je vois sa capacité de concentration changer. Il est plus posé, plus calme. Beaucoup plus sage aussi, je dois le reconnaître.

Au lieu de le laisser regarder la télé pendant que je termine de ranger du linge, de nettoyer la cuisine ou je ne sais quoi d’autre, je reporte ces tâches à plus tard et je prends du temps avec lui. Je pense qu’il en avait besoin aussi.

J’ai laissé la routine m’entraîner dans sa tourmente et j’ai emmené James avec moi, malgré lui.

Aujourd’hui, nous prenons le temps de discuter de ce qu’il a vécu à l’école, de c qu’il ressent. Il a vu que je coloriais beaucoup, il a voulu faire comme moi. Une activité calme qui nous réunit. Nous travaillons pour augmenter sa capacité à rester attentif et à se concentrer. Un point faible à l’école.

Pour ne pas le lasser et l’aider, je savais qu’il fallait une activité dans laquelle il serait en situation de réussite immédiate. A Noël, il a reçu la carte interactive de LeapFrog. Nous passons donc du temps dessus et il me demandait le nom des pays… J’y ai vu une opportunité. Nous voici donc depuis 3 jours à mémoriser les pays sur la carte.

carte-leapfrog
Pour les raisons citées précédemment, nous avons commencés par les “gros” pays. A l’heure actuelle, il situe le Canada, les États-Unis, le Mexique, la Russie, La Mongolie, La chine, Le Japon, L’Australie, La France et l’Espagne.

Il ne sait pas les énumérer, mais je lui donne les noms et il les pointe sur la carte. Comme il y parvient, cela le motive et il fait des efforts d’attention…

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Revoir son éducation, repenser ses choix”