Reprendre le boulot après un congé parental

Si tu me suis depuis le début, tu sais que j’ai créé ce blog parce que j’ai beau adorer mon fils, enchainer les couches sales et les biberons ne suffisaient pas à mon épanouissement. Il me fallait plus et, n’ayant pas de place en crèche, il fallait trouver comment ne pas laisser ce trou géant se creuser sur mon CV.

Pour pouvoir ajouter une expérience valorisante sur ce sacrosaint document, j’ai donc décidé de mettre à profit cette période privilégiée ou mon fils me faisait encore l’honneur de dormir un peu en journée pour lancer Maman-Geek.com.

J’aurais sans doute gagné à pouvoir poser mes questions à un recruteur, mais à l’époque cet univers me semblait fermé et les recruteurs peu enclins à répondre à des questions. Je voyais ça un peu comme jouer une partie d’échec et demander à son adversaire quel coup il va jouer ensuite pour l’anticiper !

Recruteurs-Gif
Voilà à peu près comment j’imaginais les recruteurs répondre à des questions concernant mon parcours un peu atypique … 😉

Pour celles (et ceux !) qui sont en plein dans ce genre de questionnement et qui s’inquiètent de comment aborder cette belle période avec les recruteurs, sachez que Stéphane, RH et CEO de la plateforme de recrutement innovante JobsBooker.com, répond aux questions posées sur la page fan de Jobs Booker sur Facebook. Chaque lundi, il délivre avec humour et sans langue de bois, ses confidences de recruteur !

Cette semaine il a abordé la question de retour à l’emploi après le congé mater/parental ! Je vous invite à lire ses recommandations directement en cliquant ici.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser ici !

Et conseil perso : quoi que vous fassiez, décidez de le faire à fond. On ne vit qu’une fois 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !Google+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.