Invasion de lapins crétins au Futuroscope

La semaine dernière, blogueurs, journalistes et visiteurs ont pu assister à l’arrivée des lapins crétins sur le Futuroscope. Nous avons eu la chance et l’honneur d’être invités pour l’inauguration de La machine à voyager dans le temps, je vais donc t’en toucher deux mots (histoire que tu saches si oui ou non ça vaut le coup de se bouger jusqu’à Poitiers pour tes prochaines sorties.)

20131207_100556

Le réveil a été difficile, samedi dernier. Nous étions attendus à partir de 7h à la gare. Pas facile quand on a un petit bout de chou de 4 ans à tirer du sommeil. Nous avions peur, mais il s’est réveillé avant nous, donc OUF!

Arrivés au train, James découvre avec joie qu’il a droit à un masque de lapin crétin dans la petite enveloppe que l’on a remis à sa maman, ainsi qu’un badge à son nom. Le premier inscrit « PRESSE » sous « James … ». Lui était ravi de voir qu’on avait pensé à lui et moi j’ai gardé ce petit trophée de côté, en maman fière que j’étais 😉

 

Un lapin crétin dans le train pour le Futuroscope

Un lapin crétin dans le train pour le Futuroscope

A l’arrivée, nous avons pu assister à l’inauguration de l’attraction de la machine à voyager dans le temps, juste avant de la découvrir. Je dois admettre que je garde un meilleur souvenir de l’ouverture que de l’attraction elle-même, mais je vais y revenir.
Nous nous sommes faufilés pour avoir une vue correcte sur la scène. Certes, les premiers rangs étaient réservés à des personnes spécifiques (avec un tour de cou bleu, quand les nôtres étaient roses), mais avec le petit sur les épaules tout la famille a quand même pu profiter du spectacle. Et quel spectacle! Bonne humeur, groupe hyper sympa (Nous avons adoré). Je te laisses juger avec la vidéo que j’ai pu faire.

Bien entendu, James, Jayer (Papa Geek, donc), tata (qui était également de la partie) et moi avons cédé à l’ambiance crétine et James n’était plus le seul à avoir 4 ans. Lancé de papier toilette et momification dans les bandes de papiers roses ont été de la partie.

 Inauguration voyage machine à remonter dans le temps futuroscope

Nous avons assez bien joué le coup puisque nous nous sommes faufilés et nous avons pu entrer dans l’attraction avec la première vague d’invités. La file d’attente passe assez rapidement car les gens entrent en flux continu dans la machine à voyager dans le temps et des petites « animations » sont prévus tout du long pour ne pas voir le temps passer. J’avoue, ça fonctionne assez bien! Très pratique pour les enfants (et les parents qui peuvent enfin ne plus angoisser devant une file d’attente qui peut sembler un peu longue à première vue.)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois à l’intérieur, la première salle nous accueille avec des versions crétinisées de grandes œuvres d’art. Les enfants s’amusent, les parents aussi, mais c’est sans doute aussi l’occasion de faire un test de culture G! Pour ma part, je suis rassurée, tout va bien, j’ai reconnu l’ensemble des tableaux! OUF!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La seconde salle nous attendait avec un fond ver et un appareil photo. On vous a dit qu’on avait été crétinisé? La preuve en image!

Machine à remonter dans le temps futuroscope

Nous sommes ensuite passés par une nouvelle salle de musée, cette fois plus orientée science, avec des découpes de lapins et… de canard (bien sûr, une petite pensée pour La mère cane était de rigueur ;)).

L’heure de découvrir le cœur de l’attraction était enfin arrivée. « Porte N°2 », nous a-t-on indiqué. Nous avons donc pris place devant une porte… De toilettes! Une fois les portes ouvertes, nous prenons place dans des sièges (si tu as suivi le coup de la porte, je n’ai pas besoin de te faire un dessin, pas vrai?), et c’est parti pour un voyage dans le temps.

Pour les adultes, il est assez simple de reconnaitre les époques, les événements. Pour les enfants, c’est plus difficile mais ils peuvent s’amuser des crétineries de leurs lapins chéris à l’écran. James n’a cependant pas accroché, me demandant « C’est bientôt fini? ». Hormis quelques gags très « pipi/caca », cela ne lui a pas plu.

J’ai, pour ma part, trouvé ça sympa bien qu’un peu court. Bon point pour la 3D en revanche que j’ai trouvé, pour une fois, utile et agréable!

A la sortie, impossible de louper la boutique. Je pensais faire un petit cadeau à James mais, ne voulant pas me charger le reste de la journée, j’ai cru bon d’attendre. Manque de chance, aucun produit de l’attraction n’était disponible dans les boutiques suivantes et il a été trop tard ensuite pour aller faire un achat. Je suis donc revenue assez déçue de ce point précis.

Nous avons profité du parc, ne sachant pas trop si James allait accrocher, étant plus branché « sensations ». Nous avons eu la joie de découvrir qu’il appréciait beaucoup « Le petit prince » (depuis, nous lisons le livre) et il a adoré Les monstres de la mer! (Un peu surpris, mais son enthousiasme faisait plaisir à voir!).

Nous sommes rentrés épuisés, mais satisfaits d’avoir pu passer du temps de qualité ensemble, chose qui nous manque beaucoup en semaine malheureusement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

3 responses to “Invasion de lapins crétins au Futuroscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *