Faire le tri…

Non, pas sur Facebook! (Je sais, c’est la grande mode, après les « ahhhh toi je te connaissais il y a 20 ans, allez, je t’ajoute! » plein d’entrain, on est entré dans la phase « J’ai rien contre toi mais je préfère garder les plus proches uniquement ». Personnellement, ça me va comme façon de voir les choses, mais je comprends que ça puisse blesser. A notre époque c’est un peu dire « je ne veux plus entendre parler de toi, ni de près, ni de loin ».

Enfin bref, j’ai dis qu’on ne parlait pas du tri sur facebook mais on va bien parler tri… Pour toi, public (comment ça, je copie?). Bon… Pour toi, lecteur (lectrice), toi qui est sur cette page, toi qui passe sur mon blog, tu as peut-être des enfants. Je ne sais pas pour toi, mais quand je suis devenue maman, certaines choses ont pris plus d’importance. Et l’avenir de la planète en a fait partie.

Nous, trentenaires, avons été élevés à grand coup de biberons blindés de bisphénol A et autres phtalates (Quel joli mot que voilà! Si, il sonne bien en bouche je trouve… A tenter avec la bouche remplie de purée, juste pour le fun. Face à quelqu’un que l’on déteste, c’est plus drôle encore ^^)

A la naissance de James, le monde m’est apparu sous un nouveau jour. Un jour où nous autres, parents, sommes co-responsables avec eux de la planète que nous leur laisseront . A eux, mais aussi à nos futurs petits enfants et les générations suivantes. Si, si on fait du bon boulot, elles verront le jour.

On peut tous, par un geste simple, contribuer à une vie meilleure: le tri est l’un de ces gestes !
NON! Je ne veux pas entendre de « C’est pas parce que MOI je fais ça que ça va aider ». C’est sûr, si tout le monde se met à penser ça, on est pas sortis d’affaire ! Mais ne savez vous pas qu’une plage est composée d’une multitudes de grains de sable? Qu’un océan n’est qu’un cumul de gouttes d’eau?

Soyons ces grains de sables, ces gouttes d’eau et aidons nos enfants à connaitre cette belle planète qu’est notre Terre ! Toi, anonyme d’aujourd’hui, deviens le héros de demain !

 

Nos parents n’avaient qu’une poubelle là ou nous en avons plusieurs (chez nous, 2 poubelles trônent dans la cuisine), oui, les mentalités évoluent ! Si nous montront le bon exemple, le tri deviendra un automatisme pour nos enfants. Quelque chose d’aussi naturel que respirer…

Tu te dis « ok, moi aussi je veux faire le bien, mais je me perds là dedans… On jette quoi dans quelle poubelle ? ». Rassures toi, c’est un peu normal. La bonne nouvelle c’est que tu peux retrouver Cédric, le héros de la vidéo que j’ai posté au dessus sur son site Faites le bien. Il y a pleins d’astuces pour t’apprendre à devenir l’un des acteurs d’un meilleur lendemain !

Article sponsorisé par Goviral.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *